ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

Le profil de la deuxième course du week-end paraît un « copié-collé » de celle du samedi.

Une première explication, réside dans le nouveau règlement. La grille de départ reste identique à celle de la veille, puisque la hiérarchie aux chronos sert de référence pour les deux épreuves, alors que jusqu'à présent le résultat de la 1ère course déterminait la grille de la deuxième course ce qui paraissait assez logique.

Mais cela devait paraît-il contenter les participants, difficile de plaire à tous.

Toutefois, pressé de lancer la course, la grille était fermée à la barbe de P.Petersen et O.Brossard forts dépités. Ils doivent s'élancer des stands.

Vinualès part sur les chapeaux de roues, mais cette fois Debus est plus prompt et maintient son accélération, mieux il surprend le poleman dans la descente, goûtant à un leadership très succinct, Lacoste bien qu'à nouveau décalé sur la ligne droite pour tenter la corde, ne peut s'infiltrer. Payart et Vayssié surgissent tels des diables de leur boite pour sauter plusieurs lignes, surprise, au 1er freinage Vayssié passe à la corde devant Payart !

Dans la cuvette, Gerber sort fort, plus de peur que de mal, mais le pilote reste un peu groggy. Nous retrouvons vite la hiérarchie de la 1ère course, avec Goullancourt derrière Payart, précédant Louvet, manque Petersen avant dernier, gêné pour commencer sa remontée.

Vinualès est le plus rapide en piste, il lâche peu à peu Debus qui a toutefois donné l'illusion plus longtemps de pouvoir rester au contact, Lacoste ne l'inquiétera pas autant que samedi, il cède en effet du terrain, mais garde son rang (4ème). A mi-course, Vinualès semble s'échapper, il possède plus de 6 secondes d'avance.

Payart nous rejoue son récital, il passe Lacoste, puis Debus et se lance dans sa remontée, d'abord 2 secondes reprises, puis un tour stable en raison de dépassements plus ardu de pilotes retardés, puis il fond à nouveau sur le leader.

Derrière chacun campe sur ses acquis. Ainsi, Debus roule d'abord seul, mais il se rate sur une corde et perd d'un coup 7 secondes, puis il ménagera sa monture pneus quelque peu dégradés. Lacoste reviendra d'ailleurs sur ses talons mais sans être en mesure de hausser le rythme.

Le spectacle est offert par le duel Vayssié -Goullancourt. Vayssié pensait avoir trouvé l'écueil moteur qui le gênait mais cela ne change pas fondamentalement sa situation. Goullancourt lui conteste sa place toute la course. Nous assistons à très beau mano à mano. s'ils passent parfois cote à cote dans la ligne droite, ils restent prudents au freinage.

Plus loin dans le classement, Sébastia (8ème) est un peu plus dans le coup, superbement élancé, il a de suite incorporer le top dix mais il plafonne à nouveau, ne peut coller à Louvet. Sébastia avait débordé dès le début Caro qui a, encore raté son départ , mais de manière moins catastrophique, lui permettant de rester à une place honorable. Les positions sont acquises à une exception, la remontée de Petersen, qui double et s'incruste avec les précités. Il termine fort, juste derrière Goullancourt. Quel dommage, cette précipitation pour lancer l'épreuve !

Cette course est tellement fidèle à la 1ère version, que Focqué est victime du même problème, sa roue arrière gauche préférant vivre sa vie individuellement. l'attention finale, se reporte sur la tête de course, Payart profite mieux que son jeune adversaire de leur retour sur un attardé, mais Vinualès se reprend et ne sera plus débordé. La course est plus lente, Vinualès conserve le meilleur chrono obtenu pourtant dès le 3ème tour (1'; 17';';213';';'; ).

Nous applaudissons au même podium qu'en course 1, mais avec une inversion de vainqueur. La joie est mesurée mais réelle, première victoire en France (il avait gagné une course à l'étranger) pour E.Vinualès qui se construit un prénom. Payart même s'il regrette la 1ère place, a développé un matériel encore plus performant que l'an passé notamment avec une boite à air et des échappements retravaillés. Debus confirme et accumule.

Résultats Course 2

Historique Course 2

Tour par tour Course 2

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...