ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Au départ de la 1ère course du championnat, E.Vinualès profite de sa pôle pour s'élancer plein pot.
Comme souvent, A.Lacoste spécialiste des réactions promptes accélère vite et déboîte, pour tenter de surprendre ces adversaires, il y parvient presque mais au freinage doit se résoudre à se blottir derrière Vinualès, Debus un peu en retard devait se reprendre quelques virages plus tard.

V.Caro rate son départ, mais surgit de la 7ème ligne, Payart gagne un maximum de positions, imité par Cyril Vayssié. Vinualès, le plus rapide en piste, prend une bonne marge d'avance sur le duo Debus-Lacoste.

Payart dès le second passage pointe 4ème devançant Petersen et Vayssié. Ce dernier, qui prétendra ultérieurement souffrir d'un retard sur un cylindre, double le Danois dans la foulée.
Nous pointons Julien Goullancourt puis Pierre Focqué et les deux helvètes Louvet & Gerber restés groupés et qui semblent faire une course d'équipe. Au 5ème passage Vinualès démontre tout son potentiel, il caracole en tête battant le record au tour en 1';17';';5, alors que Debus et Lacoste ont lâché prise. Ce dernier, après avoir tenté de passer Debus, cède finalement quelques mètres et du coup Payart est déjà dans ses roues.

Payart est maintenant le plus véloce, il s'empare du meilleur tour provisoire, en 1';17';';4';';';, revient sur Debus, en fait qu'une bouchée. Il paraît irrésistible, son rythme effréné, donne l'impression qu'il va rejoindre rapidement le leader et probablement le déposer. Plus loin Goullancourt a abandonné (piston « écorné ») Vayssié ne peut pas faire mieux et ne se rapproche pas vraiment de Lacoste, Petersen le suit, les Suisses sont plus loin mais campés sur leurs positions.

Caro est revenu dans le top dix et nous avons remarqué la belle remontée de Sébastia, freins trop durs (trop ventilés), il lui fallu 3 tours pour trouver ses marques, mais une fois lancé, il se fraye un chemin accumulant ses premiers kilomètres. Toutefois, il va plafonner derrière Caro, après pourtant un chassé-croisé entre les deux protagonistes.
A mi-course, Payart est dans les roues du jeune Vinualès, il le double, nous pouvions croire alors que la course est jouée mais nenni.

Vinualès a acquis de la maturité, pas découragé il se blottit derrière le champion reconnu et ne sans laisse pas compter. Il va lui contester la victoire jusqu'au bout. En effet, il parvient à le repasser plusieurs fois. A plusieurs encablures, Debus laisse s'égrener les secondes mais n';est pas menacé par Lacoste. Au 12ème tour c';est cote à cote que les deux leaders foncent dans la ligne droite améliorant leurs chronos, avantage sur ce plan à Payart maintenant en 1';16';';9';';';. Le duel offre un beau spectacle, mais l'expérience paye dans le dernier demi-tour, l'octuple champion l'emporte finalement réalisant pour son ultime boucle un 1';15';';9';';';record !

Les enseignements de cette 1ère course permettent de supposer nombre de satisfactions, déjà avec un podium fair-play. Payart démarre la saison de bien meilleure manière que l'an passé, Vinualès réalise une superbe performance, pour sa 1ère course dans le cadre du championnat de France, il marque des points au-delà de ceux du classement. Debus renoue avec un podium plus connu depuis presque une décennie et concrétise ces espoirs.

Classons aussi dans la colonne des bons points : Sébastia, certes loin du compte, qui termine sans soucis et emmagasine de l'information ; Olivier Brossard qui obtient son meilleur résultat (10ème). Payart prouvait également que les enveloppes Bridgestone version 2009 tiennent « la route », rien de semblable avec les problèmes de l'an passé qui avait semé le désarroi en début de saison. Du coup, chacun s'interrogeait sur les futures livraisons.
Il est juste aussi de noter, que les Dunlop de Vinualès, ont sur cette course répondu à l'attaque du pilote qui s'est employé. Parmi les compétiteurs qui peuvent s'estimer légitimement déçus, nous pensons à P.Focqué, roue baladeuse sur la fin de course, il passa au ralenti. Malgré le doute l'envahissant, il décide de finir une nouvelle ronde pour « sauver » des points, mission en partie accomplie. A.Rebus manquait de pêche mais après retour au paddock, il se rendit compte qu'après avoir changer d'allumage, il n';avait pas tout optimisé.

Résultats Course 1

Historique Course 1

Tour par tour Course 1

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...