ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

Le vécu d'un dimanche à Croix

Le matin, le warm up est mis à profit avec prudence, la piste est encore légèrement humidifiée, c';est Louvet qui tourne le plus.
Patatras ! casse de boite pour Vinualès qui venait d'apprendre qu'il récupérait la 3ème place de la course 1.

Vayssié s'aperçoit qu'il «trimbale» des kilos superflus, une cure d'amaigrissement serait profitable, avec une pesée soignée, il déplie et coupe un long ruban de plomb.

Le team Vinualès s'active. Le clan Sébastia est lui aussi très largement occupé avec son remontage. Vandemeulebroucke ravi de ses débuts, entreprend de modifier ses réglages et suite à une alerte touche au carburateur. C';est sa 1ère erreur, l'expérience à se forger. Andréa (DEA) s'inquiète, pour une 1ère série, le moteur de Debus a bien trop d'heures au compteur sans révision. Il aurait préféré une vérification après 10 heures, au pire avant la 12ème heure, mais avec les essais, les tours de chronos, plus 29 tours de circuit, cela s'additionne plus vite que prévu. Le team FPE (Payart) et son colocataire ALR (Lacoste) sont plongés dans l'étude de leurs courbes d'enregistrement de données.
Au départ, la 1ère ligne s'élance plus vivement que le samedi et garde ses prérogatives face à Lacoste et Vinualès. Debus plonge cette fois en tête. Au 1er passage, nous devinons qu'un quatuor va imposer le rythme. Plus loin, nous pointons comme la veille, Sébastia, Goullancourt et Vayssié. Vinualès se rate un peu et semble moins à l'aise, c';est le 1er a lâché prise, Sébastia le double. Louvet est dans le coup et passe Vayssié. Debus emmène Payart et Lacoste. Problème de frein ou optimisme exagéré, Vinualès heurte le train arrière de Sébastia dont l'arbre est plié. Les deux sont hors jeux, les rangs s'éclaircissent d'autant que Vandemeulebroucke a renoncé.
Vayssié déborde Goullancourt, alors que Louvet se loupe et rétrograde 7. Si le début de course est animé, très vite l'épreuve perd en intensité. Payart prend le leadership au 5ème passage, bat le record de la piste (51';';439';';';) et s'envole. Debus ne lâche qu'une seconde puis laisse filer le champion sortant, il reste sous la menace de Lacoste. Jusqu'à mi-course, c';est plutôt Debus qui récupère son rang à chaque fois que Lacoste tente de le passer, mais ensuite c';est l'inverse.
Certes ils entament la ligne droite cote à cote, une nouvelle une fois, mais le Francilien va se démarquer peu à peu.
Vayssié est 4ème, nous notons surtout la vitesse de Louvet qui revient fort. Il redouble Goullancourt et prend en point de mire Vayssié.
Au 18ème passage, un regard vers la sortie du pont, nous découvrons Debus qui se cale le long du rail dans la remontée. Cela correspond à la crainte évoquée, problème d'usure des roulements.

Tout l'intérêt de la fin de course repose sur la remontée de Louvet collé à Vayssié, l'enjeu est une place de podium. Bien plus loin ; Philippe Gerber est enfin «réveillé», Picard est aux anges, il réitère une 7ème place et engrange en un week-end plus de kilomètres que toute la saison passée, Fréderic Legros gagne non seulement la coupe virtuelle catégorie VHC eu égard à l'âge canonique de son engin pièce d'antiquité, mais il peut se targuer d'entrer 2 fois dans un top dix !
Le spécialiste du nettoyage Ludo Demouys n'officie pas en kart-balai puisqu'il ramasse plus que des "miettes" (bon point au championnat)

Le rythme du team FPE «usine» est supersonique par rapport aux rescapés.
Fait incroyable par temps sec, les deux leaders reviennent sur Louvet et Vayssié, ce qui signifie que seulement 2 pilotes vont terminer dans le même tour !
Louvet ouvre la porte à Payart et laisse quelques mètres rédhibitoires à Vayssié qui recueille un podium qui le fuyait.
Lacoste et Payart retrouvent eux, leur place encore « chaude » de la veille.

Le championnat semble «joué», l'avance de Payart est maintenant de 33 points sur son nouveau dauphin : Lacoste.

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...