ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Course 1 samedi fin d'après midi : Entre deux averses, le Superkart est convoqué en prégrille. La course s'élance, 4 pilotes prennent l'ascendant : Emmanuel Vinuales, Antoine Lacoste qui avait brûlé la politesse à tous à l'extinction des feux, Damien Payart et Cyril Vayssié qui a su amarrer le bon wagon. La lutte semble acharnée, mais la pluie s'abat brusquement sur la courbe des Gorgeolles et aux Combes alors que la ligne droite reste pour l'instant épargnée, la direction de course avec justesse décide du drapeau rouge après 3 tours seulement. Le seul hiatus éventuel se rapporte au temps de réaction pour enchaîner la suite des opérations. Le but était de faire repartir la meute en pneus pluie (wet race), logique, mais le temps de communiquer l'information et de se caler entre règlement Auto ou Karting et les minutes s'écoulent. De plus, les pilotes signalent qu'ils doivent refaire le plein, les réservoirs n';étant pas extensibles, ce que les commissaires Auto ne savent pas forcement, or l'heure limite d'utilisation du circuit est infranchissable. Comme beaucoup de circuits, les restrictions préfectorales sont devenues draconiennes, la cause «écolo» est brandie à raison parfois et à tord souvent, les «espions» empêcheurs de tourner en rond sont prompts à dénoncer tout manquement à la minute près !

Au deuxième départ, les compteurs sont remis à zéro, mais forcement la physionomie change; Lacoste essaye de récidiver, mais la 1ère ligne est en alerte, Vayssié ne réitère pas son excellent départ précédent. Par contre Alexandre Sébastia se décale, fonce et plonge à la corde, c';est le «one shot» parfait. Lacoste précède Payart et Vinuales. Ils vont s'échapper sans pour autant rester groupés. Louvet décidément ne parvient à garder le bénéfice de sa place, au moins lors de ce second envol, il est moins largué et peut se recaler en leader du second peloton devant Rebus & Robbrecht, tous derrière Focqué isolé. Au 3ème tour, Vinuales a sombré. Payart attaque et passe Sébastia, il va s'échapper. Lacoste et Sébastia vont donc en découdre entre eux. Vayssié est out, crevaison, motif récurrent : Chat noir ou mauvais choix de pneus ? On constate qu'effectivement Louvet se sent comme un poison dans l'eau et à un bon moteur, Focqué semble aussi surnager, mais évidemment les secondes s'égrènent entre eux et le leader. Pourtant ces places d'honneur vont faire l'objet d'une sacrée bagarre, offrant l'essentiel du spectacle aux observateurs. En effet les vedettes «maritimes» Mskart, loin aux chronos sont lancées. Stéphan Malm et le jeune débutant Adam Kout dont c';est la 1ère course de Superkart doublent et remontent. Ils vont s'attaquer à plusieurs de front. Devant à 5 secondes de Payart, Lacoste passe détaché, Sébastia a-il lâché prise ou fait un travers ? Il se reconcentre, recolle, attaque et reprend sa place. Le jeune tchèque Kout est étonnant, ses chronos ne sont jamais les meilleurs et pourtant il est propre en doublant, régulier et incisif au point de vite prendre l'aspi de Focqué. Malm a plus de mal. Les deux derniers tours sont l'objet d'aucun rebondissement mais d'ultimes déceptions : Vinualès n';était pas au mieux mais voilà qu'il casse….il couve une épidémie de piston (Le Nikasil ne tiens pas sur le cylindre ), et tout à la fin Louvet disparaît sur ennuis mécaniques. Payart entame la saison par une nouvelle victoire, Sébastia renoue avec le podium, Lacoste semble s'affirmer encore comme le principal adversaire du Lyonnais.

Résultats course 1

Tour par tour Course 1

Historique par concurrents course 1

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...