ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

La pluie , comme annoncée à la TV est présente dès l'aube, rien de réjouissant, les uns se passent du warm up espérant d'autres conditions, d'autres sont obligés de profiter de cette courte séance de roulage. C';est le cas du sympathique Knook dont le moteur a lâché la veille, ou comme Vayssié dépité. Il ne peut changer tous les paramètres en même temps et il se plaint de perte de puissance dans certaines courbes comme s'il déjaugeait mais c';est autre chose. M.Crowe sait qu'il a un problème, Russel Anderson le boss de la marque éponyme a trouvé la faille liée au fil de bobine ou de connectique bricolé maison, mais le clan reste discret comme s'il s'agissait d'un secret d'Etat.
Finalement le vent chasse les nuages et le soleil apparait. La prégrille se met en place au début d'après midi pour la course 2.
Cette fois tout le monde est sur ses gardes, l'envol se fait sans encombre. Vinuales est prompt, il précède Bennett, Payart, Crowe effectivement plus à l'aise, Riley, Maasmann, Lethinen et le peloton qui s'étire. Cependant, au 3ème passage à Adelaïde, tête à queue de Crowe qui se gare, il prétend avoir été tassé par Riley. Vinualès, Bennett à ses basques, Payart en embuscade commencent à distancer Riley et Chilcott recollé après un départ lent.
Maasmann contient Lethinen un poil moins incisif que la veille, il manque de puissance. Au 5ème tour, rebondissements en chaine, avec surtout l'arrêt subit de Payart ( Moteur). Il pousse son kart pour dégager la piste. Plus loin c';est Maasmann qui disparait. Riley est encore le plus rapide en piste d'une course plus lente que la veille (1';41'551';';';), ce qui lui permet d'envisager la jonction avec les 2 leaders, lâchant son propre coéquipier (Chillcott) qui va faire une course solitaire. Derrière Lethinen, nous pointons Priscilla Speelman qui confirme et Lacoste qui revient dans le coup. Cela va mieux pour les Français, Vayssié est bien partit, il grignote des places, surtout roule sans perte de puissance. Mieux encore, Benjamin Mahé perdu dans ses réglages, a raté complètement son départ. Il s'est retrouvé au fond du peloton au 1er tour, il attaque, déborde sans arrêt, rattrape Vayssié dès ce 5ème tour fatidique. Il le double et continue sa progression, qui vue de l'extérieur semble prometteuse. Il a maintenant en point de mire Craven (Barker team) et Harvey (Redspeed team) pour des places dans le top dix. Au deux tiers d'épreuve, Vinualès tient bien le cap, Riley est revenu, mais le second coup du sort tombe sur Lacoste qui lève le bras et se range, en panne d'embrayage.
Bennett est dans l'aspi de Vinualès, on croit qu'il va « l'avaler », mais c';est lui qui monte trop sur les vibreurs et Vinualès s'offre une seconde salutaire de marge. Riley en pleine bourre vient attaquer Bennett et s'octroie une seconde place «gagnante» en fait. Mahé se plante dans les pneus au pied du directeur de course alors que celui-ci indique aux compétiteurs le dernier tour. Il tente en vain de repartir, il avait fait un tour délicat, manquant déjà de sortir, châssis déséquilibré, trop d'avant. Derrière Chilcott, pas de changement, Lethinen précède Speelman. Vayssié est à demi satisfait, son châssis mal réglé ne lui a pas permis de s'exprimer totalement mais il est 10ème , sans ennui majeur.

La Marseillaise est saluée avec enthousiasme par le clan Vinualès qui avait bien travaillé en amont, et le podium est chaudement applaudi y compris par Guy Ligier et Serge Saulnier présents et enthousiastes. Outre les « récipiendaires » de cette course, Riley reçoit la coupe du vainqueur de cette seconde édition de la French Cup aux points (1er et 2ème), Priscilla Speelman félicitée également de sa performance reçoit un bouquet. Encouragée par cette course, il se pourrait qu'elle revienne en Hexagone d'ici la fin d'année .

Classement course 2

Historique course 2

Tour par tour course 2

Classement French cup

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...