ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light-vert

Payart prend un excellent départ, il s'empare de la tête dans le retour, mais celui qui a bondi encore plus promptement est Antoine Lacoste qui fait le holeshot. Riley par contre c';est fait piéger et se lance derrière Sébastia. Premier passage Payart mène devant Lacoste, Sébastia, Riley et Vinualès qui attrape le bon wagon. Lacoste s'offre une 1ère frayeur, du coup Sébastia prend le leadership devant Payart, Riley, Vinualès et Lacoste. Ces 5 pilotes commencent à s'échapper. Voilà la quinte gagnante. Dès le début de l'épreuve se forme un duo d'inséparables, Pierre Focqué et Alain Rebus vont jouer au chat et à la souris toute la course. Ce sont, eux aussi, les grands animateurs de la course, en se doublant à plusieurs reprises. Ils passent cote à cote du virage «Magguy» (poste 1) à la cuvette dite virage de l'école. Chilcott continue un week-end mal engagé, abandon comme Ludovic Demuys (moteur).

Si le quintet décrit nous joue sa partition, au 1er tiers de course, la musique change quelque peu de ton. Payart fléchit, Lacoste semble avoir du mal à suivre la mesure, alors qu'au contraire Riley accélère. Il revient sur Sébastia. Au 9ème tour Vinualès double Payart et ne veut pas se faire distancer par les deux leaders. A mi course, Payart a lâché 8 secondes et Lacoste 15. Derrière l'écart est creusé, mais le duo Focqué-Rebus ne se lasse pas de ce mano à mano. Plus loin nous pointons Olivier Brossard puis Cyril Vayssié qui se trouve confronté à des problèmes de boite déjà entrevus aux chronos, il ne peut plus passer la 3ème et rentre bientôt. Christian Delchier accumule déjà les kilomètres, il résiste même à Kévin Ranoarimana pourtant équipé du moteur VM maintenant sérieux candidat au podium. Riley au 12ème tour prend le commandement pour la 1ère fois, mais Sébastia tente de répliquer. Il va rester au contact et essaye à plusieurs reprises de reprendre sa place. Si Vinualès perd quelques mètres il les garde en point de mire, alors qu'il est plus surprenant de constater combien les FPE cèdent du terrain. En fait, Payart est mal en châssis, en réalité, il n';a pas la bonne pression aux pneus, quant à Lacoste il n';a plus de freins et se méfie après plusieurs alertes de tout droit. Il ralliera l'arrivée sans plaquette, il ne lui aurait probablement pas fallu plus de tours. La fin de course se révèle à rebondissement. A 2 tours de l'arrivée Sébastia lâche prise, il semble avoir des soucis. Il passe sous le panneau « 1 tour » presque au ralenti. C';est l'agonie. Va-t-il perdre le bénéfice de sa brillante prestation ? Vinualès est passé décrochant la victoire comptable au championnat et s'octroyant le meilleur temps des engagés au Championnat. l'avance de Sébastia fond, Payart passe à son tour, ce qui lui offre le podium, et enfin le drapeau est en vu juste avant que Lacoste de plus en plus en difficulté ne le rejoigne.

Le doute va troubler le sommeil de l'équipe Sébastia-Michaux ne sachant pas pourquoi, son moteur a «ratatouillé» à la fin, alors que tout parait normal au démontage. Réponse avec la suite du feuilleton. C.Delchier, E.Robbrecht et T.Vandemeulebroucke terminent soulagés et satisfaits. Le dernier nommé, régional de l'étape, absorbé également par son team Coyotte suit d'un œil son fils en KZ125. Il n';en demeure pas moins disponible pour offrir le verre de l'amitié.

 

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...