ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light-vert
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite
La finale se prépare par étapes
Carnet 1 : Vendredi d’avant matchC’est sous la chaleur estivale que se déroule la finale du Cha... Lire la suite
Le Superkart joue sa finale à Dijon
La 3e manche du Championnat de France associée à la Coupe de France se déroule sur le Circuit de... Lire la suite

Dimanche, les coulisses fourbissent de réflexions pour l'avenir. l'ambiance est conviviale, la relation mini staff- pilotes parait faire preuve d'un bon relationnel.

La plupart des concurrents n';ont pas le temps de suivre les autres disciplines du meeting, pourtant un des groupes de cette Coupe de France est devenu une Clio Cup bis. Elle est particulièrement animée, attirant quelques spectateurs. La mise en prégrille du Superkart signifie le lancement de l'activité de l'après midi. Malgré un ciel gris sombre le matin, le temps s'éclaircit. Le coup de théâtre est encore plus immédiat que lors de la « générale » puisqu'il intervient avant même que la pièce ne soit jouée. Dès le tour de chauffe, un poste annonce Payart arrêté. Confirmation à la mise en grille. Incroyable maudit week-end pour le nonuple champion de France. Nous apprendrons ultérieurement qu'il s'agit d'une attache rapide envolée (Chaine). Ranoarimanana s'en tire in extremis, il s'est élancé des stands derrière la voiture-balai pour rejoindre la grille et ne peut récupérer à temps sa place initiale.
Vayssié ne laisse pas Lacoste profiter de son envol coutumier, il parvient à le déborder après le 1er virage. P. Gerber s'est remarquablement élancé, il passe 3ème à l'issue de la 1ère boucle, toutefois Sébastia reprend vite sa position de 3ème larron en tête de course. Il lui manque cependant des chevaux, il utilise en effet le moteur de secours de Ranoarimanana, VM de 1ère génération. Le résumé est court, Vayssié fait la différence. Au début, il se retourne quand même, Lacoste n';a lâché que 2 secondes mais après la mi-course, revenant sur les pilotes retardés, l'écart va s'accentuer à 4 secondes. Sébastia ne peut suivre le rythme de Lacoste, il se contente de poursuivre pour enfin espérer renouer avec le podium. Rebus suit à un bon rythme. Le peloton est loin, très loin. La course est à nouveau ponctuée de petites scénettes pour relancer l'intérêt du spectateur, Ranoarimanana est sanctionné pour départ anticipé. Cela, plus un étrier de frein bloqué, il sera fort dépité à l'arrivée. Le même reproche devait être signifié à Robbrecht, mais comble de l'ironie, lui s'est fait débordé au départ. Il doit se reconcentrer pour progressivement revenir dans le jeu. (En fait son cas est sauvé, il suivait logiquement Sébastia qui paraissait visuellement 1ère ligne du fait de l'absence de Payart). S.Picard pourtant plus à l'aise qu'il ne le craignait pour une reprise se doute de son futur déclassement (poussé par les commissaires après une sortie). Le 11ème tour est fatal à Rebus en panne d'embrayage, alors qu'il semblait bien parti pour enfin concrétiser (4ème). Brossard, comme la vieille réalise une course pleine d'énergie, revient sur Gerber, le passe dans ce même tour fatidique. Il confirme sa prestation. Les 3 premiers restent sur leurs positions respectives, chacun avec un matelas d'avance épaissi. Robbrecht a presque recollé à Gerber, toutefois C.Delcher discret mais efficace, est lui aussi revenu. Il double Robbrecht. Voilà longtemps qu'il n';avait accroché une telle place (6ème).

Il peut afficher un sourire partagé par beaucoup, dont bien évidemment la famille Vayssié. Après 2 podiums à Alès, elle enchaine par deux victoires et deux fois le meilleur tour en course en prime. Le package PVP-DEA est efficace et fiable quand tout est bien vérifié . Le grand perdant est logiquement Payart, mais le team FPE n';a pas le temps de se morfondre en remords, car l'Europe approche et ironie des circonstances, Sébastia ne sauvant qu'un podium en 2 courses, il suffit à Damien Payart de parcourir un tour de course lors de la dernière manche pour être titré. La place de vice-champion reste par contre ouverte, Vayssié s'en empare provisoirement pour un point au détriment de Sébastia.

 

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...