ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light

Carnets de Route 1 : Ambiance.

Départ 5 heure le vendredi pour rejoindre le Gers lors de ce traditionnel GP Camion, mais nous savons que la plupart des concurrents sont installés comme convenu notamment le Karting Paradise Racing, équipe située au Nord d'Eindhoven. Le Superkart est admis parmi les camions FIA soit à l'extrémité de l'allée principale. La place occupée fait des envieux. Certes le circuit est informé des besoins, mais nous craignons pour l'avenir que le Superkart soit ne doive s'exiler ailleurs soit ne réduise ses prétentions en mètre carré.

Le public venu nombreux pour les gros cubes ne boudera pas les Superkart et Kévin Busby aura la gentillesse de laisser nombre d'enfant s'assoir dans son kart pour prendre des photos même peu de temps avant les courses.

ouverture carnet1

Pour l'anecdote, notons quelques similitudes inattendues. Ainsi les « Trucks Racing » sont connus à travers quelques marques en majorité des Man (+ Renault, Mercedes ou Scania) emmenés par des vedettes établies (J. Hahn, M. Bösiger, A. Albacete, etc.) mais qui commencent à être bousculés par une nouvelle vague (Comme la féminine allemande Steffi Halm très intéressé par le Superkart, comme N. Kiss deuxième saison ou comme un espoir de 17 ans B. Major). Or la saison 2014 de Superkart est bien aussi celle d'un large renouvellement. A coté de favoris expérimentés, les «Rookies» n'ont jamais été aussi nombreux sur le circuit Gersois. Ils vont d'ailleurs nous surprendre.
Autre point commun, Philippe Maurin aura eu un week-end complet, puisqu'entre les deux courses du dimanche, il participe également à la parade avec son camion décoré.

Les essais privés permettent ou aurait du permettre d'assimiler beaucoup de nouveautés ; Piste, matériel, équipes.... Ainsi c'est l'occasion pour Marcel Fleury inquiet de renouer avec le Superkart, à Mickael Taloc de découvrir ce tracé en douceur comme pour les deux fils Demuys, à Anthony Joubert - qui à la suite de sa bonne performance à Ledenon a décidé de rempiler - d'enrichir son expérience. Autre Rookie, lui à 100%, Teddy Legendre dont c'est le baptême du feu doit tout découvrir. Il est épaulé par Nicolas Dos Santos un ancien pilote de Superkart qui retrouve avec plaisir l'ambiance de son paddock. Teddy, pilote de KZ Gentleman, est un des protagonistes majeurs du Championnat dit Long circuit en 125cc que nous soutiendrons à Croix. Pour l'instant il rate une séance confronté à un problème de carburateurs qui seront changés ultérieurement pour des 42 nécessaires, mais ce n'est pas la cause principale de son engorgement. Cyril Vayssié prend ses marques chez MSkart-VM, il est le plus rapide mais les trajectoires sont loin d'être parfaites, pour le moment il s'adapte au châssis plutôt que le contraire. La surprise est que sous le même auvent, on retrouve Mario Oliveira, très motivé. Nous nous doutions qu'il changerait de matériel pour chercher plus de performances mais pas aussi vite. Yann Douvenot est en retard, il a trop tergiversé sur la préparation en amont. Son mécanicien, Emmanuel Vinuales, notre champion d'Europe, apprend lui aussi, non pas le circuit mais les affres des réparations. Mécano : C'est pas toujours facile. Il faut avouer que Yann n'a pas acheté l'affaire du siècle.

Les Suisses, Etienne Aebischer et Philippe Gerber ont bien attaché le drapeau de la confédération. Décor ou supporter ? Le soir, c'est le match France - Suisse de Coupe de monde qui n'accapare pas encore les discussions.

Cliquez sur l'image pour voir toutes les photos

Le samedi, c'est la canicule. On mesurera 40° sur la piste. Nous pensons que la 1ère séance de qualification matinale devrait être la plus rapide en théorie, mais comme elle sert d'abord d'essais, la plupart utilisent des gommes usagées. Alexandre Sébastia excusé n'avait pas roulé la vieille, ne peut participer embrayage défaillant. Vayssié s'installe en haut de liste, puis Etienne Aebischer réalise 1'26''983. Il a collé 9/10ème à Vayssié !
Comme prévu, la seconde session est plus difficile, dommage pour Julien Goullancourt qui améliore mais qui avec ses montes 2014 aurait pu gagner plus. Son moteur « envoie » mais le set-up de son Anderson est à revoir. Il se bat avec son volant. A. Sébastia cherche juste à se positionner. T. Legendre profite enfin des conseils prodigués notamment par Jean-Pierre Marlière double champion de France 1998/99 qui s'avère un excellent coach très posé. En effet il donnera son avis éclairé à plusieurs autres pilotes et ce avec justesse, dommage même que certains ne l'ait pas écouté plus tôt. Par contre Jean-Marc Fernandes est dépité, il a encore serré, il subit le contre coup de son overdose de casse moteur.

Finalement, E. Aebischer réalise sa 1ère pôle, confirmant son nouveau rôle de favori potentiel. Toutefois les chronos ne sont guères en progrès loin du record et à 1 seconde de la pôle 2013. Vayssié semble « chouchouté» par VM. Serait-il devenu pilote de développement pour P. Elkmann ?

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...