ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

une vayssieC1dijon20112

Carnet de route 2 : La 1ère de la saison !

A l'issue des essais, les surprises ne sont légion, si l'on prend le temps de l'analyse. Les deux français roulant DEA sont les plus rapides, et doivent maintenant s'affirmer avec constance. Le Redspeed ne vient pas juste pour se faire plaisir avec ses deux pilotes de base en porte drapeau, mais bien en proposant le matériel et l'émulation nécessaire pour placer un maximum de ces membres aux avant-postes. Lacoste est en retrait mais cela ne saurai durer, reste Sébastia un poil désabusé qui est en recul. Une saine appréhension est de mise, ce qui est normal au lancement d'un saison inédite et concurrentielle. Il y a qu'un seul pilote qui découvre la discipline, mais pour autant l'expérience de plusieurs est limitée.

Les rookies à plus d'un titre (1ère à Dijon, 1ère seul, 1ère dans le cadre du championnat, etc..), sont conscients du chemin à parcourir et s'expriment avec contentement mais modestie.
Les tours de piste dijonnais les ont déjà appâtés, ils apportent un vent de fraicheur qui prouve que le show Superkart se renouvelle, d'autant qu'ils manifestent une motivation certaine qui les poussent à progresser et non rouler en dilettante.

Au lancement de cette 1ère confrontation, Emmanuel Vinualès profite de sa pôle, il prend avec autorité la corde en leader. Vésa Lethinen a bondi, contre toute attente Vayssié (réputé pour se lancer à fond au départ) se laisse déborder.
Dans la cuvette, Vinualès emmène Lethinen, Riley qui redouble son «client», Vayssié relancé, Lacoste qui a opéré un excellent départ comme à son habitude, Dave Harvey qui voulait intégrer ce groupe de suite et Chilcott un peu long à s'être élancé.
Ces pilotes constituent le wagon de tête et les empoignades sont attractives. Vayssié apprend la stratégie, il ne voulait pas taper inutilement dans ses freins au 1er virage, mais dès la partie en montée il fait parler sa puissance et se replace. Nous pointons ainsi au 3ème passage : Vinualès, puis Vayssié, Riley & Lethinen qui n'arrêtent pas de permuter, Lacoste, Chilcott et Harvey. Poul Petersen roule à deux encablures isolé.
Le peloton qui s'étire est déjà assez loin. En son sein, Carl Kinsey rétrograde, Juha Fred gagne deux places, Sébastia après avoir connu un raté – 4 places de perdues – remonte et prend le commandement de cette procession.
A l'attaque du 4ème passage, dans la descente du gauche de la bretelle, Vinualès perd sa demi-seconde d'avance, pire se fait déborder par Vayssié puis par Riley dans la montée, on ne le reverra plus, la patte de butée du câble d'accélérateur a cassé. Vayssié a su profité de sa prise de leadership pour distancer les 3 hommes de tête Riley, Lethinen et Lacoste, dont le duel est magnifique, de front en bout de ligne droite !
Les deux autres britanniques Chilcott et Harvey cèdent du terrain, Chilcott notamment qui perd encore quelques mètres supplémentaire avant de recoller à Harvey et le repasser. Il va connaitre un problème mal défini (poussière dans le carbu ?).
Quelques hoquets plus tard, il est relégué loin de son compatriote, alors que mine de rien, Petersen maintient son rythme et au 9ème tour double les deux britishs.
C'est G.Parkes qui mène maintenant le peloton, Sébastia parait plus lent, J-B.Louvet le double. Sébastia rentre, dommage, peut-être n'a-t-il pas conscience que même dans les profondeurs du classement il sauverait des points importants au championnat.
Devant, Vayssié accentue son avance, 3 seconde au 8ème tour puis 4 au suivant, Riley semble avoir pris la mesure de ses adversaires mais rien n'est joué entre Lethinen et Lacoste.
Harvey et Chilcott, reformant leur duo initial, fondent sur Petersen à une quinzaine de seconde du podium. Derrière Parkes, Louvet, Kinsey et Focqué nous notons l'excellente prestation du rookie Etienne Aebischer qui malheureusement renonce à l'entame du dernier tour.

Point levé, Vayssié l'emporte et démontre qu'il a changé plein de détails dans son approche de la course. L'enjeu n'est plus le même pour lui et a décuplé sa motivation.

Petersen 5ème à 63 ans nous fait remarquer qu'il a couru à Dijon il y a 40 ans !

Page de la course

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...