Carnets de route 4 : La finale de Ledenon.

Vayssié est non partant faute de moteur, Lamalle est noyé au propre comme au figuré, Da Cruz cherche ses fuites. Le départ est prompt, plus semblable à celui de la 1ère course, mais à l'accélération franche, la hiérarchie est un peu surprenante. Elkmann a voulu faire une fantaisie dans le tour de formation et s'est offert un tête à queue, il s'élance au milieu du peloton.

course2 4276

La bagarre fait rage dans le peloton avec comme leader Marc ALBIN

Aebischer et Sébastia un peu décalé sont les deux leaders qui prennent le large, Sébastia s'empare du commandement. J-M. Fernandes à pris un départ canon, il freine au 3ème rang, mais dans la descente il négocie mal l'épingle et sans motricité à la relance, plusieurs concurrents le déborde, dont Gerber, Maurin surprenant, Kinsey. Elkmann veut rattraper le temps perdu, il déborde assez vite ces concurrents pour pointer 3ème mais il a lâché plusieurs secondes au duo leader. Goullancourt mal parti est vif et passe la surmultiplié, double Taloc, et entame une remontée doublant jusqu'à Busby. Oliveira part tout droit, il ne s'est pas raté mais subit une crevaison à l'avant gauche, il terminera néanmoins la course avec courage ou inconscience. Au tiers d'épreuve, nous pointons Sébastia et Aebischer, puis Elkmann largement distancé, puis Gerber seul, puis Maurin isolé puis Kinsey. Goullancourt continue sur sa lancée et revient sur Gerber.

Aebischer perd du terrain, en fait en vérifiant les chronos, on peut s'apercevoir que conjointement Sébastia accélère le tempo. Il va d'ailleurs pulvériser le record de la piste (En Superkart) datant de la veille; 1'18''687'''. Il a gagné 8/10ème sur son meilleur chrono 2013. Si Aebischer a compris que Sébastia est aujourd'hui irrattrapable, il ne force pas mais Elkmann s'applique et enchaine les bons tours au point qu'il a le Suisse en point de mire. Goullancourt et Gerber se livrent un duel qui permet à Busby de fondre sur eux, ce qui permet d'assister à une lutte serrée pour les places d'honneur en fin de course. Kinsey part en tête à queue et reste garé (Boite bloquée). M. Taloc fait une course sage, il double Fernandes fatigué au deuxième tiers. Elkmann surprend Aebischer au 12ème tour. Sébastia s'est envolé, il terminera avec 10 secondes d'avance. Joubert passe Fernandes qui poussera Maurin au dernier tour, punissant involontairement ce dernier. Olivier Brossard, déjà deux fois récompensé comme le meilleur 4 temps, alors qu'il aurait pu réaliser le grand chelem de cette coupe de marque, perd sa concentration et part visiter le bac à graviers. Dans la lutte à trois évoquée pour les points hors podium, c'est Busby qui imperturbable a pris le leadership, Gerber a répliqué à une attaque de Goullancourt mais se dernier oubliant la fatigue se jette sous le drapeau pour précéder le Suisse de 6/100ème !

LES RESULTATS :

icone-video-small