ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light-vert
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite
La finale se prépare par étapes
Carnet 1 : Vendredi d’avant matchC’est sous la chaleur estivale que se déroule la finale du Cha... Lire la suite
Le Superkart joue sa finale à Dijon
La 3e manche du Championnat de France associée à la Coupe de France se déroule sur le Circuit de... Lire la suite

vinuales 6564

Carnets 2 : Course du samedi

depart 6585Quelle bagarre, surtout au 1er tiers de la course ; Tels des taureaux furieux, lâchés dans l'arène de Ledenon, nous avons assisté à une sacré novillada, une semaine après la célèbre féria gardoise. Emmanuel Vinualès semble vouloir s'intercaler au milieu de la 1ère ligne dès les feux verts allumés, mais en entamant le triple gauche en aveugle, C.Vayssié fait l'extérieur à tous, Sébastia réplique et les pilotes Redspeed John Riley et Vésa Lethinen débordent en bande Vinualès. Ces 5 pilotes lâchent toute la meute ou presque, et vont se livrer à un Mano à Mano spectaculaire. Manque à l'appel, De Ruit, qui par manque d'expérience a engorgé. Il renonce en manifestant toute sa frustration, preuve de sa motivation. Après un tour, A. Lacoste subit toujours le même symptôme incompréhensible dont la cause semble un mystère. (Il ratatouille). Les hommes de tête se présentent parfois à 3 de front, Vayssié et Sébastia se repassent puis c'est Riley qui s'infiltre à la corde, Vinualès ou ferme la marche ou redouble Léthinen. Si ce quintet se livre une intense bagarre, nous pointons ensuite, Etienne Aebischer, pas si éloigné. Il va réaliser une superbe course isolée. Il s'est extirpé du peloton et creuse un écart conséquent sur son compatriote Philippe Gerber, David Harvey et plus loin Johan Lamalle. Vinualès se fait plus présent et se faufile dans le groupe, mais comme chacun échange sa position, cela ne semble présager de rien. En fait il est resté prudent, préserve ses pneus et passe enfin à l'abordage.

Le tournant de la course se situe au 6ème tour, car sur la ligne, Vinualès qui avait tout juste pris le commandement s'est octroyé 1 seconde d'avance, surtout à partir de ce passage s'échappe. La joute de ses ex-compagnons demeure aussi prenante mais elle favorise encore plus l'envol du leader qui d'un coup accentue son avance à 4 secondes. Puis, il prend de plus en plus de marge, jusqu'à 8 secondes, soit plus que la ligne droite !

aebischer 6702

Le suisse Etienne Aebischer surprenant ce week end

ocb 6668

Le prototype 4 Temps OCB d'Olivier Demuys

Derrière, le duel du quatuor, non seulement nous tient en haleine, mais nous apporte un soupçon d'effroi, lorsque celui-ci rattrape des attardés alors qu'une partie des courbes se négocie en aveugle.

Surprenant, Aebischer est certes à une encablure, mais il ne cède que peu de terrain, par contre sa régularité lui permet d'acquérir jusqu'à 17 secondes sur Gerber.

Suivent Harvey et Focqué, Lamalle a renoncé. K.Ranoarimanana remonte. Le 4 temps OCB de L.Demuys à un petit passage à vide avant de récupérer des places, son couple l'autorise à réaliser des tours en un peu plus d'1'30''.

Au tour 9, en fonction des passes d'arme pour l'obtention des places de podium, Sébastia, le désigné favori, se retrouve à l'arrière du quartette, que Riley mène. Puis redistribution, c'est maintenant Vayssié qui ferme la marche.

Il commence à éprouver des difficultés à suivre le rythme, il lâche peu à peu prise (il a une arrivée d'essence perturbée). Focqué connait lui aussi quelques soucis, le capuchon d'une bougie s'est défait.

Il rentrera sur un cylindre mais un tour trop tôt. Ranoarimanana est passé d'autant qu'il avait doublé Ingvar Bjerge, et qu'auparavant C.Kinsey s'était sorti. Sébastia prend l'ascendant sur ces adversaires directs.

Le dernier suspens se reporte donc sur la 3ème marche du podium. Riley se rate-il ou laisse t-il la politesse à son pilote ? C'est finalement le Finlandais qui recueille une coupe imposante.

Le dernier tour est malheureusement, l'objet d'un coup du sort pour Aebischer. Juste avant d'entamer son ultime ronde, son pneu arrière à cloqué, avec la chaleur il se désagrège, c'est déjà un exploit de continuer sur la trame même au ralenti.

Avec l'avance conséquente acquise et sa prudence, il n'ouvre la porte qu'à 2 pilotes seulement : Gerber et Harvey. Didier Frison, participant uniquement à la Coupe de France est satisfait à juste titre, il a tourné sans problèmes pour se classer 11ème.

Résultats

affiche-feria-nimes-2012

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...