ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

bennett 9949

La 2ème Course:

depart-C2 0120L'épreuve va nous offrir un scénario quelque peu différent et pourtant ce sont les mêmes protagonistes qui vont jouer les vedettes. Pour l'anecdote, la course GT (1 heure de course) s'achève alors que les Superkarts sont en prégrille. Alors que le speaker nous tient en haleine, dans le dernier virage, celui du raccordement, Debard (Debard-Panis) sur sa Ferrari pousse quelque peu le leader la Porsche Almeras de Berville (Berville-Perera) redistribuant le futur podium contesté. Nous ne devinions pas alors, que ce même virage allait décider du sort également en Superkart.

Sous un temps radieux et le public en tribune, 12 000 entrées le dimanche (13 000 samedi), les Superkarts se remettent en place, selon le principe de la grille inchangée pour les deux courses et non en fonction des résultats précédents. A l'extinction des feux, les premières lignes s'élancent toutes très vite. Bennett semble à la limite du départ volé, il s'empare du commandement. Lilja est passé de l'extérieur vers l'intérieur, il n'a pas changé plus d'une fois de trajectoire mais a parcouru trop de mètres alors que Kout en ligne à la voie libre, et que Chris Needham est sorti tel un diable de sa boite. Avant de plonger au Dunlop, ils sont à plusieurs de front, un frisson nous parcoure, mais tous les concurrents se calent derrière leur adversaire sans embuche ; Harpham est aux avant-postes, Vinualès prudent, Romano De Ruit vif le déborde, Lilja est enfermé et se coule à la corde suivante tout juste devant Platt. Après ce spectaculaire envol, Harpham passe en mode attaque, Vinualès également. Au second passage, Bennett emmène Kout, Harpham, Vinualès, Needham, De Ruit, Lilja et Maasmann pour qui les minces chances d'exploit deviennent insurmontables. La troupe s'effiloche. Au 5ème tour, Bennett mène, Harpham à ses basques, Vinualès les rejoint. Le trio se détache, laissant Lilja qui s'est repris, Kout et Needham ensemble. A deux secondes, nous pointons Maasmann isolé, puis Platt seul aussi puis Léthinen et Nilsson, le patron de l'ex Scherman renommé Nilbor. Le trio de tête fait cause commune et accentue son avance, à peine sur Lilja qui produit son effort mais plus sur Kout débarrassé de Needham, Platt a cédé du terrain, Léthinen est encore plus loin seul. de Ruit a fait une incursion dans un bac à graviers. Au 5ème tour, Maasmann renonce, vibrations et problème à la roue avant droite, probables répercutions de son accident matinal.
Harpham podiumL'issue de la course vaut pour le suspens lié à la gagne du jour, pas pour le titre définitivement attribué. Au 9ème tour, crédité encore une fois du meilleur tour en course, Vinualès se fait pressant, il trouve l'ouverture sur Harpham. Lilja parvient à réduire d'un cheveu son retard. Derrière chacun campe sur sa position, sauf Sébastia qui renonce. Au cours de la 10ème boucle, Bennett avec Vinuales dans le pare-chocs lâche légèrement Harpham, Lilja est à moins de 2 secondes. A l'exception d'Harpham qui sort de 2 années sabbatiques, nous retrouvions la même physionomie de course que l'an passé, lors de l'épreuve finale du Championnat de France sur ce circuit Bugatti, et qui offrait l'impression d'une revanche du Championnat d'Europe 2011 (1er Vinualès, 2ème Bennett). Le duel distille à nouveau un goût de revanche pour les deux ex champions mais cette fois, vis-à-vis des prétendants au podium final, auxquels ils n'auront pas pu ou su se joindre cette saison. Vinualès déborde Bennett, Lilja recolle presque à Harpham. La dernière ronde est entamée, Vinualès semble avoir course gagnée, excellente thérapie pour cautériser les plaies de ses déboires précédents.
vinuales c2Mais comme ci-dessus énoncé, nous assisterons à un ultime coup de théâtre. A la sortie du dernier virage, Vinualès aperçoit un retardataire au dernier moment à quelques mètres devant, il sort trop large, Bennett instantanément plonge à la corde et surtout malin se rabat devant le Français même si les deux sont obligés de se ralentir avant de déboiter l'infortuné attardé. Harpham pouvait assurer avant de savourer son 1er titre, et pourtant Lilja peu content d'un départ jugé précipité, a recollé et manque de lui ravir l'occasion d'exprimer ses remerciements sur le podium. Coté français, en dehors du podium mérité de Vinualès c'est la Bérézina. Nous notons juste que Charles Vandemeulebroucke est un pilote au potentiel certain reste à pouvoir l'exprimer régulièrement. Il termine 15ème alors que jusqu'alors il avait fait que très peu de tours cumulant des problèmes mécaniques variés, renonçant dans le tour de chauffe en course 1.

Résultats

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...