ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light

Carnets de Route 1 : Les qualifications

MED 62551Le Superkart lance sa saison avec un plateau européen à Hockenheim, Série allemande et Championnat de France réunis pour l'occasion, la discipline côtoie la NEC Formule Renault 2.0. où l'on retrouve nombre de jeunes déjà ex-pilotes de kart notamment Français comme Estéban Ocon, Alex Baron le vainqueur de la F4 2012, Victor Sendin, Nicolas Jamin, etc. ou Britanniques comme Jake Denis, ou Alex Albon. Leur de leur première course le vainqueur (Estéban Ocon va tourner en 1'38''163''', retenez ce temps à titre de comparaison.

Les conditions étaient très fraiches mais au moins non humide lors des essais libres du vendredi dominés par Gavin Bennett, mais ce n'était que les prémices, d'autant que beaucoup de concurrents découvraient leur matériel et avaient des difficultés à «sentir» leur châssis, notamment les pilotes Anderson francophones peu familiarisés avec ce châssis sur un circuit aussi rapide.

Emmanuel Vinualès, le double Champion de France et Champion d'Europe 2011 réalisait la meilleure performance de la 1ère séance de qualification en fin de journée. En effet il coiffait tout le monde avec un chrono de référence, en 1'39''966''', soit un chrono inférieur à celui de la pôle 2012 à peu près à la même période. C'était à l'époque une excellente performance du Tchèque Adam Kout un des favoris de l'épreuve et qui en fin de session réalisait 1'40''359''' le plaçant juste derrière Vinualès. Seuls les germains Guido Kleinemeyer et Daniel Hentschel approchent des temps de cette première ligne provisoire. Par contre, cela parait un peu inquiétant, les écarts relativement importants deviennent parfois des gouffres en fin de grille. Certes, entre ceux qui ont serrés, ceux qui découvrent à la fois la piste et un nouveau châssis et ceux qui ressortent leur matériel sans préparation, cela réduit les candidats aux places au moins d'honneur. Première surprise, l'absence de JR Osborne remarqué le matin parmi les plus rapides, seul pilote motorisé par le BRC Canadien et Bennett, le triple Champion d'Europe qui découvre un axe de piston « mal barré » et manque la séance. Dans le clan Francophone, nous retiendrons que seul Alexandre Sébastia s'est placé honorablement au 8ème rang.

pole-man-marcel-maasmann-300x164La seconde séance de qualification s'est avérée plus rapide, le samedi. 8 pilotes sur les 10 des 5 premières lignes vont améliorer. Ce sera remarquable pour le rush final avec cette surenchère pour la tête d'affiche. 3 Pilotes vont tour à tour battre le record de la piste en Superkart. D'abord Henrik Lilja toujours en pointe qui avec son PVP/PVP s'accapare le bien en 1'39''711. L'ancien record était détenu par l'Allemand J.Reinke en 1'39''671''' non pas au cours du même meeting mais lors d'une autre course de la série allemande. Emmanuel Vinualès attendait dans son stand avant de claquer un 1'39''195''' qui le plaçait en pôle provisoire avant qu'en fin de séance, Marcel Maasmann le vice-champion d'Europe 2012, managé par le RedSpeed Team coiffe tout le monde sur le poteau avec un chrono de 1'38''765'''. Pour revenir sur l'introduction de ce résumé, les plus férus des comparaisons auront donc noté que le Superkart se situe à 1 seconde environ des monoplace Renault au chrono et nous le verront plus tard en course. (Meilleur chrono FR 2.0 par Matt Parry).

Ce qui est encourageant pour le championnat d'Europe et ce qui met une pression supplémentaire à ceux dont c'est l'objectif prioritaire, c'est la diversité des prétendants, notamment les 3 candidats du jour. Nous retrouvons 3 nationalités différentes représentées avec un Néerlandais, un Français et un Danois, ces 3 valeurs sous des couleurs différentes du noir au jaune en passant par une part de rouge. Surtout, notons qu'ils ont réalisé leur performance avec trois motorisations différentes : FPE, DEA et PVP !

Derrière ces trois lascars, nous pointions un autre favori potentiel le germanique Daniel Hentschel. Il aurait pu se joindre à eux mais son 1'39''920 lui permet d'améliorer la pôle de l'an passé, mais pas le record antérieur. Pour compléter l'aspect international de cette 1ère épreuve, le 3ème rang de grille est complété par le poleman 2012 le tchèque Adam Kout. C'est un des rares à ne pas avoir progressé. Coté francophone ; Alexandre Sébastia est en recul, peu à l'aise avec son châssis, du coup il rétrograde au 12ème rang sur la grille sur les 49 pilotes classés. Bennett a encore eu des soucis, il ne se place qu'au 19ème rang, cela promet pour la course !

Vous pouvez suivre tous les résultats en direct en page d'accueil à droite

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...