Temps clément à Magny-Cours pour la première épreuve du Championnat de France de Superkart. Un certain nombre de concurrents participent au renouvellement du plateau conséquent de cette saison mais surtout une mise à niveau du matériel est notable.

Ouverture mediapostMagnycours2019

La 1re séance qualificative va déterminer les places des premières lignes tandis que la seconde permet surtout à Julien Goullancourt de s’intercaler 6e. Le Champion d’Europe Peter Elkmann (Anderson/VM) réalise la pôle en 1’36’’967’’’ avec une marge infime (1.6 dixièmes) sur son compatriote Andreas Jost (Anderson /VM) le Champion de France 2018. Alexandre Sébastia (Anderson/DEA) s’empare d’une place en seconde ligne rejoint par le Colombien Jaime Zuleta (MSkart/VM).

Course 1 : A l’extinction des feux, le Britannique Jason Dredge (Anderson/PVP), qui a décidé de participer au Championnat cette année et d’Alexandre Sébastia dernier fer de lance DEA réalisent un excellent envol. A l’inverse Andreas Jost se lance au ralenti engorgé. Le temps que Peter Elkmann embraye les rapports, il dépose les deux premiers.
A la fin du 1er tour, Elkmann commence déjà à s’échapper, suivent Dredge, Sébastia puis Jaime Zuleta, Jost, Leo Kurstjens (MSkart/VM), Johan Lamalle (MSkart/VM) et le peloton.

Jost a repris le bon rythme, il se rapproche puis déborde Sébastia et Dredge et même réduit l’écart avec le leader. Après la mi-course, un tri s’opère ; Sébastia est en proie à des ennuis de boite de vitesse, rétrograde et abandonne (Tour 8), Tandis que son compère Julien Goullancourt (6e) initialement très mal parti ne profite pas de sa remontée progressive. Il a lui aussi des ratés, il doit renonce au 9e passage. Derrière Elkmann pas menacé et Jost, Dredge roule à distance, Zuleta surprenant revient sur ses talons. Plus loin, pointent Kurstjens et le tir groupé des Français avec Lamalle régulier, Confalonieri (PVP/DEA) qui découvre le plaisir d’un matériel plus pointu, C. Grenier (MSkart/VM) de retour en Superkart, et T. Bethfort (PVP/PVP). Kurstjens est ultérieurement déclassé pour poids non conforme. Deux allemands attendus et un Britannique constituent ce 1er podium tandis que Lamalle finit premier tricolore.
Jean-Christophe Bourlat