ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light-vert
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite
La finale se prépare par étapes
Carnet 1 : Vendredi d’avant matchC’est sous la chaleur estivale que se déroule la finale du Cha... Lire la suite
Le Superkart joue sa finale à Dijon
La 3e manche du Championnat de France associée à la Coupe de France se déroule sur le Circuit de... Lire la suite

une 0204La seconde manche du Championnat d'Europe CIK-FIA de Superkart a tenu toutes ses promesses à Assen ce week-end (3 et 4 août). En effet, après une manche d'ouverture (Snetterton) quelque peu restreinte, beaucoup de compétiteurs ont complété les rangs (38 engagés) et la lutte a été plus indécise, impliquant davantage de pilotes différents. Les courses étaient à chaque fois serrées même si l'issue s'est avérée identique avec une double victoire pour Gavin Bennett. Fort de ce plein succès, le Britannique prend la tête du championnat. Le Superkart a fait son show, le dimanche devant un public très nombreux, l'organisateur a annoncé une hausse de fréquentation de ces « Gamma Racing Days », avec 80 000 spectateurs (entrée gratuite), en préambule à une démonstration de David Coulthard sur la Red Bull F1 !

Si trois pilotes avaient dominé à Snetterton (E. Vinuales, G. Bennett et H. Lilja), les autres favoris avaient fourbi leurs armes pour tenter de combler leur retard, notamment en vitesse de pointe, comme les pilotes du Redspeed Team. Le week-end s'annonçait comme une répétition du duel Vinuales-Bennett (les deux en Anderson-DEA) mais, leurs fortunes en course s'avérant bien divergentes, d'autres candidats se sont mêlés à cette confrontation. Pourtant le Français était royal en qualification ; en un tour lancé seulement, il reléguait la concurrence à 1 seconde ! La seconde séance ne changeait rien, si ce n'est qu'elle a permis à Vinuales de démontrer qu'il pouvait être intrinsèquement le plus rapide. Adam Kout (MSKart-DEA) se positionnait en 1ère ligne, devant l'Allemand D. Hentschel (Anderson-DEA), plus à l'aise avec son nouveau châssis, et Bennett. Soit 4 moteurs DEA devant le PVP officiel du Danois Henrik Lilja.

En course 1, la 1ère ligne était maudite. Elle se faisait déborder dès l'extinction des feux et était portée disparue dans la foulée ; en effet, Kout tirait tout droit et Vinuales s'offrait un tête-à-queue. Les deux pilotes repartaient après le train lancé à pleine allure. Lee Harpham (Anderson-FPE) avait bondi tel un diable de sa boîte, de la 6ème ligne seulement. Il passait déjà 5ème à la fin du 1er tour, derrière Bennett, Lilja, Hentschel et le jeune Liam Morley (Anderson-DEA). La course a retenu toute l'attention du public grâce au duel épique que se sont livré Bennett et Harpham dès que celui-ci a rejoint le leader. Les deux Britanniques se sont doublés à plusieurs reprises jusqu'à ce que Harpham voie se détacher un capuchon de bougie récalcitrant (9ème tour). Morley et Lilja jouaient placés mais Hentschel les débordait opportunément pour remporter une encourageante seconde marche sur le podium devant le Danois. Vinuales était remonté 7ème et fonçait pour réduire son écart, lorsqu'au détour d'un virage, il heurta Harpham quasiment à l'arrêt. Conséquence : 3 places de reperdues et surtout un châssis « endolori » pour le lendemain. Harpham tapait sur sa bougie et repartait sauver une modeste 8ème place.

En course 2, Kout prenait d'abord le commandement, puis c'est Bennett qui le suppléait, Vinuales leur emboîtait le pas. Le trio allait s'échapper. Lilja cédait du terrain pour être rejoint par Harpham, à nouveau très rapide. Les trois leaders vont même aborder la ligne droite de front. Bennett résistait à Kout, Vinuales ne pouvait attaquer. Harpham, débarrassé de tous ses autres rivaux, recollait en partie au trio de tête quand, à la suite d'un contact antérieur avec Hentschel, son aileron arrière cassé s'affaissait, faisant frein et le ralentissant. Morley était récompensé de ses progrès en gardant l'avantage sur le groupe d'outsiders, dont Harpham « freiné », Lilja en retrait et Vésa Lethinen plus loin.

Outre Bennett (Dixit le triple couronné : « ...fantastique week-end et pourtant je manquais de vitesse en qualification, et puis Lee a poussé très fort en course... »), plusieurs pilotes pouvaient s'estimer satisfaits en quittant Assen. Hentschel (3ème au Championnat 2011) était dans le coup. A l'affût, il a profité des ennuis de Harpham en course 1 pour retrouver les joies d'un podium. Kout, après une casse au Royaume-Uni, monte lui aussi sur le podium et montre qu'il peut jouer la gagne, ce qui lui avait souvent manqué en Championnat d'Europe. Morley confirme les espoirs entrevus mais jusqu'alors non concrétisés. Il a joué les trouble-fêtes parmi les favoris désignés sans être intimidé.

Le week-end de Lilja a été plus contrasté. Aux avant-postes, il cumule certes les points mais sans afficher la compétitivité dont il avait fait preuve à Snetterton. Vinuales paraissait dépité. Sans son erreur du 1er tour le samedi, il aurait pu prétendre mieux défendre ses chances face à Bennett, ses chronos le prouvent. Celui qui méritait un meilleur sort est évidemment Lee Harpham, auteur du meilleur chrono en course et d'excellents départs, il remonte à chaque fois à un rythme effréné mais ce sont deux incidents mineurs (bougie et aileron) qui le coupent dans son élan et l'empêchent de marquer les points qu'il aurait dû récolter.

Avec encore deux rendez-vous en France, et un score à déduire, le championnat est loin d'être verrouillé mais on semble s'orienter vers la poursuite du duel Bennett-Vinuales. Vinuales a maintenant 18 points de retard sur Bennett. Les outsiders se sont regroupés autour d'un total de points provisoire très proche. Prochaine étape à Magny-Cours (7 et 8 septembre).

 

English Version
Full marks for Bennett!

The second round of the CIK-FIA European Superkart Championship lived up to expectations at Assen this weekend (on 3 and 4 August). Following a somewhat limited opening round (Snetterton), a good number of competitors were lined up (38 entries) and the race was more unpredictable, involving a greater range of drivers. Both races were close, even if the outcome was identical with a double victory for Gavin Bennett. Thanks to this success, the Brit takes the lead in the championship. Superkart gave a good show on Sunday in front of a large audience. The organiser announced an increase in attendance for these "Gamma Racing Days", with 80,000 spectators (free entry) just before at a demonstration by David Coulthard in the Red Bull F1!

While three drivers dominated at Snetterton (E.Vinuales, G.Bennett and H.Lilja), the other favourites were eager to make up their time difference, in particular in top speed, like the drivers of the Redspeed Team. The weekend was set to be a repeat of the Vinuales-Bennett duel (both in Anderson-DEAs), but their fortunes in the race proved to be very different, and other drivers were in the running. Nevertheless, the Frenchman excelled in qualifying; in a single lap, he had put a second between himself and his rivals! Little changed in the second session, but that Vinuales was able to show that he has what it takes to be the fastest. Adam Kout (MsKart-DEA) was in the first row, before German D.Hentschel (Anderson-DEA), more comfortable with his new chassis, and Bennett, making 4 DEA engines in front of the official PVP of Dane Henrik Lilja.

In race 1, the first row was cursed. It was overtaken as soon as lights went out and went astray. Kout went straight ahead, and Vinuales span off. Both drivers restarted after the pack had set off at full speed. Lee Harpham (Anderson-FPE) came out of nowhere from the 6th row. He moved into 5th place at the end of the 1st lap, behind Bennett, Lilja, Hentschel and the young Liam Morley (Anderson-DEA). The race captured the spectators' full attention thanks to the epic duel that ensued between Bennett and Harpham once the latter had caught up with the leader. Both Brits overtook each other several times until Harpham's spark plug cap broke and came off (lap 9). Morley and Lilja were well placed, but Hentschel outstripped them to make an encouraging second place on the podium before the Dane. Vinuales had climbed to 7th place and was racing ahead to close the gap, when coming out of a corner, he hit Harpham who had almost come to a stop. The result was 3 places lost again and a "wounded" chassis for the next day. Harpham refitted the cap of his spark plug and set off again to finish in a modest 8th place.

In race 2, Kout was first to take the lead, but Bennett then took his place. Vinuales was close behind. The trio was about to break away from the pack. Lilja lost ground and was joined by Harpham, again very fast. The three drivers were going to attack the straight head on. Bennett fought off Kout; Vinuales was unable to challenge. Harpham, rid of all other rivals, had almost caught up with the leading trio when, following a previous contact with Hentschel, his broken rear wing began to give, creating drag and slowing him down. Morley was rewarded for his progress by retaining his advantage over the group of outsiders including Harpham, Lilja, who was set back from the rest, and Vésa Lethinen further behind.

Besides Bennett (The triple champion said: "...fantastic weekend, even though I was lacking speed in qualifying and Lee pushed hard in the race..."), several drivers were satisfied with their results when leaving Assen. Hentschel (3rd in the championship 2011) was among them. Looking out for an opportunity, he took advantage of Harpham's difficulties in race 1 to get back on the podium. After breaking down in the UK, Kout also made the podium and proved that he was capable of aiming for victory, something he had often failed to do in the European Championship. Morley confirmed hopes which had not materialised until then. He ruffled the feathers of the favourites without being intimidated.

Lilja had a more mixed weekend. Among the front-runners, he did gain points, but lacked the competitiveness demonstrated at Snetterton. Vinuales looked put out. Had he not made an error of the 1st lap on Saturday, he would have stood a better chance against Bennett, as his lap times show. The driver who deserved to do better is of course Lee Harpham, who achieved the quickest lap in the race and whose starts were excellent. He reached a furious pace each time, but two minor incidents (spark plug and wing) caused him to lose momentum and prevented him from scoring the points he deserved.

With another two meetings in France, and a score to be deducted, the championship is far from being decided, but the Bennett-Vinuales battle looks set to continue. Vinuales is now 18 points adrift of Bennett. The outsiders are grouped together around a very close temporary total number of points. The next stage is in Magny-Cours (7 and 8 September).

Résults week end and vidéo

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...