ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Carnets de Route 3 : Course écourtée

La pluie était de retour dimanche matin. Elle cessa juste avant le rassemblement en prégrille mais la direction de course déclarait la course « pluie » (Wet). Départ en pneus rainurés obligatoire, la piste restait en effet détrempée. Les places étaient chères au départ mais tout les concurrents passaient au 1er freinage, plus tard, D.Burkat rentrait en contact léger avec J.Bakker mais ce dernier surpris partait en tête à queue, J.Zuleta ne pouvait l’éviter.

 

ouverture carnet3

Nez avant cassé, c’était la seule victime. La safety-car était annoncée pour assurer la mise à l’abri de Zuleta et des commissaires, elle attendait la tête de course dans la ligne droite. Ce premier tour devait s’avérer décisif, un tour sous procédure safety, le suivant encore neutralisé le temps que la voiture rentre, la ligne droite permettait à chacun de se relancer. Carlo Chermaz doublait à l’intérieur deux coéquipiers du Redspeed Team et partait soudainement et violemment contre le mur à l’extérieur (Serrage probable). Il n’emporta pas heureusement ces acolytes (Lesquels s’arrêtèrent instantanément) mais la crainte envahit tout le monde. La safety ressortait. Le pilote fut transporté vers l’hôpital pour contrôle mais les informations rassurantes fournies -comme annoncées par ailleurs-. Le drapeau rouge mettait fin à cette course non seulement écourtée mais sportivement tronquée si l’on tient compte du peu de temps de course sous drapeaux verts. L’ordre initial était quasi celui du classement sauf que Sébastia avait été trop prudent au départ (5ème), qu’à l’inverse Goullancourt très vif au 1er départ avait bondit second. Position mitigée pour Jost, il marque enfin mais a laissé sa place à Hentschel.

La troisième course était lancé par sécurité (Et à la demande des pilotes) derrière Safety pour bénéficier d’une reconnaissance de la piste à la reprise des courses de l’après-midi. En fait le soleil était revenu définitivement pour la fin de week-end. Cette procédure où les pilotes se suivent les ont privés de possibilités de gagner des places au départ et de se faufiler. Ce fut donc un cavalier seul pour Elkmann parti avec vingt mètres d’avance ce dont il n’avait pas besoin pour triompher.

Retour inopinée de Sébastia dans la voie des stands, bougie défaillante. Il repartira pour se rassurer (2ème chrono finalement). Jost partait loin (13ème) et attaquait. C’était le plus rapide en piste à l’exception du leader, il débordait ces adversaires un à un, au point de s’emparer de la seconde position au 3ème tour ! On retrouvait le duel récurrent Hentschel-Goullancourt actif dès le début mais Jost les avaient déposés entre temps. Léthinen suivait peu loin mais sans venir inquiéter le duo cité, Lamalle roulait à quelques encablures et gardait le rythme. M. Verhaar bien parti (6ème) commençait à subir des problèmes de boite, il devait rétrograder progressivement. Hentschel répliquait à Goullancourt avant que ce dernier le déborde et résiste jusqu’au bout pour récolter son troisième podium. Son ressenti de Dijon 2016 est sans comparaison avec l’an passé. L’Allemand n’était guère déçu de son week-end, il retrouve les avant-postes après une saison 2015 décevante. Un rebondissement affectait la hiérarchie, Léthinen se rapprochait, il semblait ne pas vouloir abdiquer pour la lutte pour le podium mais à l’entame du dernier tour, son pneu arrière gauche éclatait. Lamalle qui suivait à quelque seconde récupérait à nouveau la 5ème position affichant plus de constance. M. De Oliveira auteur d’une belle remontée et D.Harvey dans son pare-chocs finissaient à deux longueurs. C.Vayssié sortait de l’anonymat mais partait de trop loin. Notons que L.Kursjjen finissait encore meilleur pilote Néerlandais. Rookie à Assen, il confirme son potentiel.
Jean-Christophe Bourlat

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...