ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

Carnets de Route 2 : Sébastia résiste

Le public déambule déjà nombreux dans les allées. Retour aux sources pour le départ, d'autant que le planning le permet. Ainsi 7 minutes de présentation sur la ligne sont possibles, cela évite d'envoyer les karts à la sauvette entre les longues promotions concernant les camions et d'exposer le Superkart.

ouverture carnet-2

Tour de formation, et aux feux verts, Sébastia est un peu surpris, Elkmann lui a démarré promptement, Goullancourt a également bondi, et comme souvent C. Vayssié a pris un excellent envol se glissant entre ses adversaires au gauche de la ferme. Toutefois dès la courbe suivant, le Colombien Jaime Zuleta se retrouve à l'équerre et part taper fortement le mur. Aucune explication certaine ne pourra être formulée. C.Kinsey a été touché, reste en ligne sur la piste, il repart mais rentrera plus tard en pit-lane. Sur le moment, Zuleta a perdu connaissance, c'est pourquoi il a été évacué à l'hôpital pour contrôle. Nous le reverrons en début d'après-midi souriant. Rassurant. Le châssis a lui trinqué. Le moteur de M. De Oliveira casse en bout de ligne droite. Elkmann a pris une seconde d'avance sur Sébastia, Goullancourt a lâché prise mais lui-même creuse l'écart sur les poursuivant emmenés par Vayssié et Busby.
Sébastia ne perd rien, l'écart est stable, il se doutait de l'emprise d'Elkmann un des deux favoris au Championnat d'Europe. Celui-ci peut tester allumage ou carbu d'exception (Dellorto pour Aprilia) mais avec ses moyens moindres le varois est dans le coup et ne concède que moins de 2 dixièmes sur son meilleur tour. En effet, Sébastia ne s'en laissant pas compter va se rapprocher au 4ème passage obligeant Elkmann à accélérer. Ce dernier réalise un fantastique 1'24''584 '''soit un nouveau record. Par contre derrière, Goullancourt cède de plus en plus de terrain mais roule isolé car plus rapide que ces adversaires directs. Le podium lui semble acquis. Vayssié n'a pas trouvé comment faire respirer son moteur il décline. Busby, Vayssié et Bjerge sont en bagarre. Marc Albin est à une encablure et tourne régulier. A la fin du 1er tiers, Ranoarimanana qui était en lice dans la lutte avec le trio cité a vu son moteur s'éteindre. (Sans explication limpide). Busby à mi course se déconcentre et se sort bêtement. Cela sauve Vayssié au classement mais il ne peut résister à Bjerge. Derrière Albin sur son rythme toujours aussi égal, nous pointons R. Baptiste puis P. Delcroix en gros progrès (Ou plus à l'aise) et Marcel Fleury qui est le fer de lance des Suzuki' boys.

En fin de course Baptiste a un problème de stabilité châssis (Arbre arrière), il perd deux places et termine au ralenti sa dernière boucle. Maurin est distancé mais a enfin engrangé les kilomètres. Le monocylindre sous une forte chaleur et avec une longue ligne droite n'est guère favorisé, il termine loin en raison d'un départ prudent mais son chrono (1'32''080''') est loin d'être ridicule (7ème chrono absolu en course). Si Fernandes a renoncé et doit déclarer forfait pour une broutille à la seconde course et éviter la casse (une vis de la boite à air dessertie est tombé dans le carbu), le team est satisfait de la 8ème place finale de Marcel Fleury ce qui constitue le premier résultat tangible de ce projet.

Sur le podium chacun peut exprimer sa satisfaction. Elkmann à nouveau vainqueur (Il n'était pas revenu à Nogaro depuis 2008 année de son sacre Européen), Sébastia pour sa résistance et Goullancourt qui récolte enfin comme à Ledenon les fruits de son travail initial. André Divies qui a laissé la tête de l'ASA à René Pascouau n'en garde pas moins un regard attentif sur tout ce qui touche à son "circuit", c'est lui qui nous fait l'honneur de remettre les coupes sur ce podium.
Jean-Christophe Bourlat

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...