ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Carnets de Route 5 : La finale

Rappelons que la grille de cette 3ème course est la résultante des places obtenues dans les deux précédentes. Le clan Bennett-Morley doit rentrer en Angleterre, ils déclarent forfait. Les conditions sont à peine plus claires. La fiabilité curieusement va s'avérer en hausse lors de cette course. Tant mieux. Mais le premier coup de théâtre se déroule en Prégrille. C. Vayssié qui est descendu vers le parc moteur en marche, ne peut démarrer. Revenu sous sa tente, il pourra le lancer à la sangle, quel dépit !

Nous assistons à un remake de la course matinale. En effet Peter Elkmann prend le commandement devant A. Kout, D.Hentschel, A.Jost bondissant qui a de plus moins de lignes à sauter, G.Kleinmeyer prompt à réagir, Léthinen qui cette fois s'est laissé absorber au départ et un surprenant Zuleta. Julien Goullancourt en proie lui aussi à un souci d'allumage va sacrifier une course perdue en rentrant « au puits », il ressort pour trouver son problème, alors que K.Ranoarimana même punition reste à quai.

Hentschel et Kout vont se chamailler presque toute la course. Le Germain déborde le Tchèque, suivent Jost et Léthinen. Kleinemeyer reste à une longueur. Plus loin nous repérons J. Zuleta mais il s'offre une figure le reléguer en fond de peloton. Platt a abandonné. A mi-course, entre les drapeaux jaunes et la safety car de sortie, le rythme a forcement baissé, ce qui permet aux pilotes de milieu de peloton et jouant placés de recoller. De Oliveira va toutefois se faire piéger en suivant un pilote attardé et à un tour et non son peloton d'outsiders. Kout va reprendre très provisoirement l'avantage sur Hentschel, leur bagarre reprend. Les deux nommés accompagnés de Jost et Léthinen forment un groupe de chasse, car Elkmann s'échappe à nouveau, irrésistible. Derrière eux, les positions semblent figées avec Kleinemeyer, Raittinnen, Reinke, Kinsey.

La bonne surprise pressentie est Zuleta qui remonte et remplace De Oliveira dans le top dix. R.Didier était encore 11ème au scratch à l'entame du dernier tour mais cette ultime boucle va lui parait longue, trop. Hentschel a du mal à tenir la distance ce week-end. Il avait d'abord cédé pour de bon à Kout mais voilà que Jost le déborde sans coup férir. Le dernier tour redonne de l'intérêt à la course, Léthinen passe Hentschel mais surtout Jost attentif jusque là attaque pour aller chercher Kout qui a ralenti sensiblement l'allure. Il y parvient. Finalement, premier tricolore Romane Didier précède toute la meute des francophones dont A. Joubert, T.Vandemeulebroucke, R.Redondi ...et Mickael Taloc qui est enfin parvenu à faire fonctionner son ensemble PVP.

Dans le cadre du Championnat de France, la déception est grande pour les pilotes francophones. D'abord en raison d'une performance d'ensemble médiocre, trop d'ennuis en amont, et aussi car les pilotes dont la priorité demeure la série privée Allemande s'intercalent. Tous les pilotes présents à Dijon sont des «engagés FFSA» ils étaient donc susceptibles de marquer, ce qui ne sera pas le cas à Hockenheim lors de la prochaine épreuve. Au classement général ne sont pas retenus par contre les monocylindres tant qu'ils ne sont pas homologués. Peter Elkmann qui lui joue le titre national repart de Bourgogne large leader au général. Parmi ceux qui devraient participer à l'ensemble du championnat, Jost a limité la casse. Le mieux placé des autres prétendants est.....Jaime Zuleta !
Jean-Christophe Bourlat

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...