ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Quelle que soit la séance ou l’on enregistre des chronos, ce sont les mêmes pilotes qui s’affichaient en tête de liste. Meilleur chrono du week-end : Mané Vignjévic en 1’ 28’’ 546’’’ lors de la course 1 La période «globalement» la plus rapide du meeting.Au tableau d’honneur, notons les pilotes sous la barre des 1’31’’ au tour, ils sont : > 6 aux qualifications : D.Payart (1’28’’688’’’), M.Vignjévic, P.Focque, B.Mahé, M.Valverde, A.Sebastia > 7 en course 1 dans cet ordre : M.Vignjévic (1’ 28’’ 546’’’), D.Payart, M.Valverde, P.Focque, B.Mahé, A.Sebastia et M.Leon. > 4 en course 2 en correspondance avec le classement final : M.Vignjévic (1’28’’784’’’), D.Payart, A.Sebastia, P.Focque. Ecart type Attention, il faut peaufiner sa préparation, cerner sa mise point et s’appliquer, penser plus à sa concentration, car l’écart de vitesse entre concurrents reste conséquent dans la discipline, et particulièrement drastique sur un circuit comme Nogaro. Hors rattrapage décidé par le collège sportif, les qualifications avaient retenu 23 pilotes (sur 26) selon le principe qu’il fallait établir un temps minimum. (15% supérieur a celui de la pôle) Si la régle des 105% du meilleur chrono, «rêvée» par la direction de course était appliquée à l’issue de la séance qualificative officielle, le Superkart n’aurait aligné que 11 pilotes ! Si nous prenons les 107% plus communément admis dans d’autres disciplines (dont la F1) nous compterions 16 pilotes qualifiés. Ceci est un constat brut sans tenir compte des aléas et situation particulière (comme l’impossibilité de participer à la séance) Nous noterons toutefois que les pilotes qui ont écourté suite à des ennuis mécaniques leur séance sont de toute manière parmi les plus rapides et donc parmi les 11 du top. Bilan & anachronismes : 1 seul pilote réitère des chronos à chaque occasion, ce sous la barre des 1’29’’et curieusement son moins bon temps officiel est réalisé lors des Qualifs : M.Vignjévic 1’28’781-1’28’’546’’’- 1’28’’784’’’. D.Payart obtient la pôle et deux fois le 2ème temps. (Décidément il s’abonne à ce chiffre 2, puisqu’il termine par 2 fois second, confortant sa 2ème place au général) Parmi les hommes de pointe, lui & P.Focque sont les seuls qui ont régressé en chrono progressivement entre les Qualifs - la course 1 puis la 2. Derrière les 2 leaders, c’est justement P.Focque le plus rapide du meeting ; 2 fois sous les 1’30’’et en course 2 son 1’ 30’’218 est le 4ème chrono. La course 2 moins rapide : Dans l’ensemble il est plus difficile aux pilotes de tourner dans les mêmes chronos que la vieille, ( gomme piége que celle des camions, la pression atmosphérique différente, l’heure …), mais l’adage n’est évidemment pas vrai pour tous, d’abord pour les éliminés de la course 1 mais dans ce cas, la comparaison est faussée par manque de temps de référence (Vayssié, Chaumont, Garin, Martoz Ruiz, Picard). Nous notons donc l’amélioration de E.Gimenez Dominguez (2 secondes de mieux ! ), J-B. Louvet (80’’’), Chapeau (156’’’), Leneuveu (108’’’), Cauvin (1'150’’’). Mentions spéciales : La palme de la régularité est sans conteste allouée à Alexandre Sébastia et pourtant dans des circonstances différentes; peu de tour en qualifs (embrayage cassé), à l’attaque en course 1 partant dernier et remontant (6ème), plus en gestion d’une place parmi le groupe de chasse. (3èm ) 1’30’’217’’’-1’30’’163’’’-1’30’’218’’’ Autre mention Alain Rebus : 1’31’’008’’’ contre 1’31’’014’’’ entre ses 2 courses et ce pour le gain de belles places. (4 & 5)

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...