ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite
Superkart spectaculaire à Assen, pièges en série.
Le week-end du 17 & 18 août, le Superkart vivait un moment fort de la saison, le GP des Pays-Ba... Lire la suite
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite

Carnets de Route 4 : Dernière et récompenses

Le Dimanche matin, le warm up s'élance derrière la Safety-Car, en effet le brouillard a envahi la Sarthe. Il s'agit surtout d'un check up. Malgré les aléas, tous les concurrents rescapés parviennent à réparer. J-P. Roho est satisfait de son antique EMA avec son Rotax dépassé, c'est sa meilleure saison toute proportion gardée.

ouverture carnet-4

Casse mineur, il veut pense renoncer samedi soir, il lui manque un boulon...il va le trouver et pouvoir participer à la dernière. (Il a marqué en course 1). De même Yann Douvenot grâce à un élan de générosité notamment de Julien Goullancourt pourra réaliser une ultime course complète. Marcel Fleury a un Kart normalement sans souci de boite.

Le ciel reste couvert, mais la piste est sèche. La pré-grille est le reflet des résultats précédents (Comme en Karting, en fonction des places cumulées obtenues en course 1 et 2). Harvey et Vayssié composent donc la 1ère ligne, devant les deux coéquipiers Suisses Gerber et Aebischer. A l'extinction des feux, Elkmann surgit tel un diable de sa boite, il se place à la corde et plonge vers le Dunlop, il a débordé tous ses adversaires. Vayssié reprend ses bonnes habitudes et réussit son départ mais il est obligé de se rabatte derrière Jost. Au 1er passage, Jost s'est collé à Elkmann, Vayssié est à moins de 2 secondes.

A une encablure Harvey suit avec dans ses roues, Aebischer. Plus loin, nous notons De Oliveira, Verhaar, Vinuales – pour lequel on ne s'étonne plus de ses départs -, Grenier à qui l'on pourrait attribuer le titre honorifique de révélation du week-end, Goullancourt et Vandemeulebroucke. Gerber s'est planté dans les graviers, Joubert se rate au freinage et heurte Sébastia. Le temps de se relancer, Alexandre repart 25ème et le Rookie en fin de peloton. Les positions sont figées. Chacun leur tour, c'est Elkmann ou Jost le plus rapide, si bien que l'écart entre eux fluctue peu autour d'une demi-seconde seulement. Jost est très légèrement plus régulier mais il ne sera jamais en mesure d'attaquer son compatriote. A mi-course, Aebischer réalise des chronos un iota inférieur à Vayssié, mais pas suffisamment pour le coller, il se situe à 2 secondes. L'écart s'est creusé avec Harvey isolé et encore plus avec les autres protagonistes. Goullancourt a retrouvé du punch (bons chronos) il déborde De Oliveira pour le gain de la 6ème place. Vinuales 8ème sait que la course est plus longue, il fatigue et préfère rentrer via la pit-lane. Il a démontré que le pied droit fonctionne. Du coup, on pointe à sa place Verhaar, puis Grenier, plus loin Bailly (10ème) menacé par un groupe soudé comprenant Focqué, Taloc, Laurent Chapeau et Vandemeulebroucke.

Jost s'accroche à l'espoir de trouver l'ouverture sur Elkmann mais tous les autres concurrents cèdent du terrain. Tous sauf un. En effet Alexandre Sébastia s'offre une spectaculaire remontée. Il revient 10ème en tournant à 4/10ème des chrono des leaders. Quel dommage cet incident qui le prive d'un duel pour le podium. Nous approchons du clap de fin pour le Superkart. Les deux allemands dominent. Aebischer est revenu à 1 seconde de Vayssié pour la 3ème marche du podium. Conclusion anticipée, les 3 pilotes en bagarre pour la 3ème marche du classement général sont fidèles aux avant-postes et confirment la logique. L'ordre d'arrivée de cette ultime course déterminera l'ordre final. Goullancourt revient sur Harvey. Sébastia est déchainé, il passe 8ème à quatre secondes de De Oliveira. Le dernier tour est fatal à Harvey qui serre. (A un tour près, il recevait le Trophée Michel Fabre du meilleur performeur du week-end). Sébastia parvient à ravir une nouvelle place (6ème). Grenier cumulent les points.

Chapeau rentre dans un top dix, Bailly a cédé en fin de course habitué à son rang de 12 mais reste satisfait de l'expérience. Roho comme Legoubin ont terminé eu égard à leur matériel c'est très honorable. Marc Fleury de même ...un rang derrière son paternel.

Les podiums se succèdent. Course puis Championnat (Elkmann-Sébastia-Jost). Une partie des pilotes concernées sont plusieurs fois récompensés, cela facilite leur déroulement. De magnifiques coupes sont également remises pour les récipiendaires de la Coupe de France achevée à Croix-en-Ternois (Cf. le classement sur le site). Le Trophée M. Fabre s'est départagé entre Elkmann et Vayssié suite à l'abandon d'Harvey. Un podium pour le fun permet de féliciter à titre «amical» les monocylindres qui ont été très appliqués, sportivement proches et performants. De bonne augure pour des engagements éventuels à coût moindre en 2015.

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...