ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light-vert

Troisième et dernière épreuve du Championnat d'Europe de Superkart, le Sachsenring a fait l'unanimité auprès des pilotes qui le découvraient, pour son tracé vallonné et tout en courbes. Pour beaucoup cependant, le plaisir d'y piloter a été diminué en courses par la dégradation des pneus, lesquels encaissaient mal les longs appuis dans les rapides courbes à gauche et le revêtement abrasif du circuit. S'il n'y avait pas eu ces problèmes de pneus, auxquels quelques pilotes seulement ont échappé, Peter Elkmann aurait vraisemblablement dominé l'épreuve de la tête et des épaules. À chacune de ses apparitions en piste, en essais comme en courses, Elkmann a affolé le chronomètre, reléguant tous ses adversaires à une seconde pleine ! A 164 km/h de moyenne, il a signé un temps aux essais de 2 secondes inférieur à la meilleure performance jamais réalisée en MotoGP ! Les spectateurs locaux ont été subjugués par le niveau de prestations des Superkarts. En course 1, ses pneus droits complètement bullés ont conduit Elkmann à devoir se contenter de la seconde place, avant que son pneu arrière droit ne le force à l'abandon en course 2 alors qu'il caracolait en tête.Équipé de gommes d'une marque différente, un peu moins délicates à gérer, Malcolm Crowe s'est imposé en course 1, tandis que Gavin Bennett, en terminant troisième, s'assurait du titre européen – son premier à ce niveau – avant même l'ultime course de la saison. Bennett ne relâchait pas pour autant son effort en course 2 et s'adjugeait une deuxième place, soit son sixième podium en six courses ! Trahi par son moteur en course 1, John Riley était récompensé de ses heures nocturnes passées à réparer par une belle victoire en course 2. Leader au terme du premier tour, Phil Featherstone a animé la course 2 de bout en bout pour finalement décrocher la troisième place. Comme tant d'autres, Lee Harpham a vu ses ardeurs réfrénées par l'usure critique de ses pneus mais aura néanmoins fait forte impression, pour avoir mené chacune des deux courses le temps de quelques tours. Entres autres prestations remarquables, on retiendra encore les remontées extraordinaires de Stefan Malm en course 1 (de la 51e à la 7e place) et de Benjamin Mahé en course 2 (de la 48e à la 6e place). Le classement final du championnat est donc enlevé par Gavin Bennett. Son dauphin est Malcolm Crowe, auteur de deux victoires. Michael Warn et Paul Kennings bouclent la saison à d'excellentes 3e et 4e places.

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...