ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light-vert

La lutte pour le titre et celle pour la troisième marche du podium final focalise l’attention. Nous aurions pu craindre une certaine démobilisation après l’interruption assez longue du Championnat, bien au contraire chacun a retrouvé des objectifs, les uns pour monter sur le podium du jour, d’autres pour gravir les échelons du classement, d’autres encore pour apprendre ou acquérir de l’expérience. Nous nous réjouissons de cette motivation patente pour le spectacle, d’autant que le paddock et les rondes du Superkart attirent quelques regards intéressés d’autres concurrents présents sur ce meeting !Pourtant avant le lancement des hostilités, dans le paddock matinal, une certaine tension se devine à travers des salutations parfois brèves ou sèches, l’atmosphère va heureusement se détendre ultérieurement, nous en déduisons seulement que les enjeux sont bien présents dans les esprits, que les leaders sont conscients que rien n’est acquis cette année, et que les forces en présence sont redistribuées aussi bien en terme de matériel qu’en terme de pilotes de pointe au sein même parfois des divers teams. A l’issue des essais et de la séance chrono, plusieurs casses moteur sont à déplorer. Le team Ferro est particulièrement touché, en effet ses 2 pilotes font partie des malchanceux, or un seul moteur de rechange est exploitable, il est pour Claude Chaumot qui saura en faire bon usage dans la 1ère course, mais Benjamin Mahé reste en rade. Il fait contre mauvaise fortune bon cœur et soutient les copains, mais quelle désillusion ! 10 h au cadran, la séance chrono se profile : Mané Vignjévic obtient la pôle en un excellent 51’’973’’’, sans toutefois égaler le meilleur chrono de 2004 mais la piste était froide. Second à 1/100ème et dès sa mise en action Antoine Lacoste est déterminé, tout fier d’étrenner son nouveau Anderson. Il nous rapporte que finalement contrairement aux apparences, sa course du Sachsenring (3ème manche du Championnat d’Europe) a été très positive. Certes il a du abandonner, mais il découvrait à cette occasion son nouveau package, qui manquait évidemment de mise au point en particulier un problème de freins défaillants mais il roulait dans le même rythme que le duo britannique à l’honneur cette année. (Gavin Bennett-Malcom Crowe) Morgan Valverde reste concentré, il réalise un chrono très proche des deux pilotes de 1ère ligne ( 1/100ème de Lacoste), il précède Alexandre Sebastia. Ce dernier est un poil en retrait mais semble rester serein, alors que c’est sur lui que repose la pression, il n’a jamais été dans une position aussi favorable pour la conquête du titre à l’entame de cet avant dernier week-end de compétition. Notons que Marc Leon est à seulement 1/10ème de Sébastia, que Damien Payart paraît sur le moment en demi-teinte en n’accrochant que le 7ème chrono, à moins qu’il ne se préserve. Cyril Vayssié est déjà en galère (Casse moteur)

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...