ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Les pneus ont été un facteur déterminant mais pas tout à fait comme prévu. Les chronos ont confirmé l’impression, du gain en vitesse et des forces en présence déjà entrevues à Albi. Ainsi, Mané Vignjévic obtient sa deuxième pole d’affilée ( 1’18’’266’’’) confirmant son statut de favori potentiel, et Benjamin Mahé chouchouté par la nouvelle structure TecSav est bien le compétiteur à surveiller. Indéniablement, les PVP de pointe imposent les temps de référence, d’ailleurs Denis Debus (4ème derrière Lee Harpham) complète les rangs de cette motorisation. La pôle toutefois se joue pour 1/10ème seulement entre les deux premiers cités, au grand dam du souriant pilote du Cannet qui renoue avec la motivation et la sérénité mais qui pensait offrir son premier fait d’arme à son écurie. Notons que 5 pilotes améliorent et très sensiblement le record de la piste ! (1 seconde 6/10 de mieux !,175 km/h de moyenne). Le clan FPE semble se chercher,et les casses moteur sont légion, pénalisant surtout les «sans-grades». L’inquiétude avant la 1ère course, concerne l’usure prématurée et probable des pneus en raison de l’exigence de la piste. Devant cette crainte la plupart des concurrents assurent en utilisant les enveloppes 2007 pour ne pas ajouter un surcroît de risque avec les Bridgestone 2008, finalement ils tiendront la distance du moins le samedi, pour preuve le meilleur chrono en course obtenu lors du pénultième tour par Lee Harpham.La course 1 voit un très bon envol du Britannique qui précède un Mahé opportuniste, Vignjévic préfère rester prudent, la course étant longue,A.Lacoste surgit également et D.Payart se place. Ces pilotes font la différence.Si les écarts entre eux sont variables d’un tour à l’autre nous nous apercevons que L.Harpam s’échappe. Un rebondissement intervient quant Payart se gare, sur crevaison. Les candidats au championnat de France laissent filer l’Anglais qui améliore ses temps périodiquement, Mahé emmène Vignjevic jusqu’au podium, Lacoste semblant connaître un souci de déjaugeage. Loin derrière le duo Sébastia-Valverde, la course va offrir un superbe spectacle aux autres participants du meeting, avec une bagarre d’anthologie pour les places d’honneur parfois à 5 de front, s’échangeant leurs positions. C’est sur le fil que la distribution des places de 7 à 11 va se départager : A.Rebus, M.Léon, C.Vayssié, P.Focqué et F.Lepicault se sont fait plaisir. Harpham décide de renoncer à la course 2, étant rassuré sur son potentiel avant la prochaine 1ère épreuve européenne. Cette manche se déroule sous un inattendu pale soleil. Vignjévic se propulse en tête au second tour et impose un rythme soutenu, Lacoste lui emboîte le pas, Mahé préfère en garder sous le pied par prudence. Lacoste met la pression sur Mahé, le passe au 6ème passage, mais ce dernier ne relâche pas sa concentration et finit par recoller. Vignjévic semble imbattable à la régulière mais l’imprévu surgit, son pneu arrière gauche part en lambeaux et éclate dans la ligne droite, l’envoyant violemment contre le rail au 10ème tour. Le coup est rude car le châssis plié compromet ses chances de participer au Championnat d’Europe à Nogaro, circuit ou il a démontré sa puissance l’an passé. B.Mahé récupère le leadership d’autant que Lacoste connaîtra en fin de course, des coupures de même origine qu’en 1ère manche. Il récolte une victoire cette fois « scratch » mais surtout 50 points, renouant avec un succès qui l’avait abandonné depuis le Championnat d’Europe 2004. Payart de son fond de grille est vite remonté, gagnant de nombreuses places au second tour puis continuant de se frayer un passage méthodique sans toutefois retrouver les performances attendues mais au moins son podium sauve un week-end mal engagé. Le duel Sébastia -Valverde tourne court, le plus jeune protagoniste du Championnat avait éclaté lui aussi un pneu, à mi-course. Debus concrétise enfin son retour. A nouveau les duels pour les places dans le top 10 attirent l’attention même si leur intensité est moins soutenue que le samedi. Cependant parmi les protagonistes, manque à l’appel Rebus encore en raison d’un pneu détruit, par contre le germanique Peter Kruse dont c’est la 1ère apparition en France, a résolu ses soucis de la veille pour se confronter avec brio aux Léon, Focqué, Lepicault encore en bagarre.

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...