ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Le Bisontin Marc Léon nous a promis une saison riche en challenges ambitieux. Il n’a pas menti. Après l’ouverture du championnat de France KF2 à Lyon lors du week-end de Pâques, il revient tout juste de Dijon où il a participé à la 2ème manche du championnat de France de Superkart 250. Son programme se poursuivra à Nogaro les 5 et 6 avril avec la première épreuve du championnat d’Europe dans cette même discipline. Puis il retrouvera son Sodi-Iame KF2 pour le deuxième Grand Prix Karting FFSA. Marc aura ainsi enchaîné quatre épreuves majeures en autant de week-ends !De Lyon en KF2… Sur le circuit de Saint-Laurent de Mûre près de Lyon, Marc a affronté les jeunes loups de la catégorie KF2 (125cc sans boite de vitesses), dont il avait eu un avant goût à l’occasion de la Winter Cup en février dernier. Samedi matin, il signe le 7ème chrono de son groupe, ce qui le met en confiance, d’autant qu’au cumul, il occupe le 9ème rang des 40 pilotes engagés. Malheureusement, alors qu’il évolue au milieu du peloton des 36 finalistes, il est déclassé pour avoir fait preuve d’un peu trop de fougue dans sa remontée. Dimanche, ses chronos sont moins flamboyants mais il se rattrape en course en effectuant une demi-finale de toute beauté. Le pilote Kart Runner déploie tout son talent et s’offre un festival de dépassements qui lui ouvre les portes du Top 10 ! Auteur d’un bon départ en finale, il commet une faute d’inattention au bout de la ligne droite, quitte la piste et termine 21ème. « Aujourd’hui, le KF2 est ce qui se fait de mieux à haut niveau en France. Je voulais voir si j’avais ma place dans cette catégorie et mes performances à Lyon m’ont prouvé que je ne devais pas avoir de complexe à affronter des pilotes beaucoup plus jeunes que moi. Bien sûr, j’ai encore beaucoup à apprendre, notamment dans les réglages avec les nouveaux pneumatiques, très sensibles à la moindre erreur dans le choix des pressions. Je souhaitais aussi découvrir le nouveau format du championnat de France, avec une finale le samedi et une le dimanche. Cette organisation m’a plu, surtout que j’ai pu participer à toutes les finales contrairement à d’autres qui n’ont pas passé le stade des demi-finales ! » La prochaine manche aura lieu à Salbris les 12 et 13 avril prochains. L’objectif de Marc sera de terminer dans le Top 10. … A Dijon en Superkart Le Superkart 250 est une discipline pointue qui entraîne les pilotes à des vitesses pouvant atteindre 270 km/h sur des circuits comme celui de Dijon-Prenois, théâtre de la deuxième manche du championnat de France. Marc a réalisé une belle prestation en terminant 8ème puis 7ème d’un meeting marqué par de magnifiques passes d’armes en piste. « En course 1, je me suis bagarré avec quatre autres pilotes pendant 12 des 14 tours. Nous n’avons pas arrêté de nous dépasser l’un l’autre, toujours proprement, arrivant à cinq de front au bout de la ligne droite. Mais en course 2, j’ai décidé de ne pas les attendre ! » Marc est heureux de son résultat face à une concurrence très forte cette saison. L’objectif était aussi de se préparer pour l’Europe avec les nouvelles gommes Bridgestone 2008. « La première expérience à Albi ne s’était pas révélée satisfaisante. Sur une piste très bosselée, nous avons constaté que les pneus étaient dangereux, un accident assez violent a d’ailleurs confirmé l’avis de la majorité du plateau. Il fallait donc trouver des réglages appropriés afin de « dompter » ces pneus et de les rendre sûrs et compétitifs. Mais malgré le revêtement impeccable de Dijon, mais nous avons dû courir avec nos vieux pneus de 2007 ! A la demande des pilotes français inscrits à l’Europe, la CIK-FIA a finalement décidé de faire venir des Dunlop 2008 à Nogaro. Nous aurons trois séances d’essais libres le vendredi avant les courses pour trouver le bon compromis. » Marc arrivera motivé dans le Gers les 5 et 6 avril prochains. « J’ai fait mes débuts en Superkart à Nogaro en 2006, c’est mon circuit fétiche et il me réussit bien. J’ai confiance pour ce championnat d’Europe. »

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...