ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Le Championnat de France reprend ses droits après un certain break pour le dernier week-end de juin. C’est l’occasion d’une des manches les plus populaires, car incluse au programme du Championnat FIA des Camions, sachant que ces monstres attirent les foules sur le très apprécié circuit Paul Armagnac et offre une exposition flatteuse au Superkart. (40 000 spectateurs, un «must» en France)

Championnat de France : 3ème épreuve 33 pilotes sont attendus. Une première hiérarchie s’est dessinée au cours du printemps, mais elle demeure très ouverte. En effet en raison des aléas, des contingences pneumatiques et du temps changeant, plusieurs pilotes ont parfois raté le coche pour concrétiser leur vélocité, contribuant à établir un classement où la régularité prime. Pour évaluer les forces en présence qui devraient logiquement se mettre en évidence, nous tiendrons compte des résultats acquis au Championnat d’Europe en pondérant par les nuances techniques et une monte pneumatique différente pour la plupart. L’Europe sourit aux français. Nous sommes en effet enclins à croire aux chances française cette saison ; Benjamin Mahé le pilote TecSav, la structure dont c’est la 1ère saison dans la discipline, est devenu favori à la barbe des britanniques, cumulant les podiums sur les deux premiers rendez-vous internationaux disputés, de même pour Damien Payart 3ème au général, sachant que mathématiquement ils ne sont déjà plus que 4 à briguer ce titre tant convoité. Voilà deux pilotes qui viendront, fort d’une certaine sérénité, auréolés d’une réussite méritée et qui justement avaient dominé dans le Gers début avril l’épreuve CIK-FIA. En effet, Nogaro était l’hôte de la 1ère manche européenne et devrait donc offrir un avantage pour les «européens». Les performances des uns et des autres obtenues dans le cadre international n’empêchent pas des espoirs revigorés pour divers protagonistes. Autant B.Mahé est constant aux avant-postes, bataillant brillamment sur les deux tableaux, autant le septuple champion de France alterne des prestations de facture différente, déboussolé avec son châssis Anderson utilisé au niveau national. La pause de mai et une confiance retrouvée laisse à penser qu’il pourrait récupérer une position plus en adéquation avec son statut. Sur le plan hexagonal, deux pilotes sont à la poursuite de B.Mahé : Antoine Lacoste et Alexandre Sébastia, moins chanceux au niveau continental, ils ont été à chaque manche française en lice pour le podium, ils jouent le titre. L’autre pilote attendu est Mané Vignjévic. L’homme le plus rapide aux essais 2008, mais qui a plié son châssis à Dijon, le privant de son ambition européenne, avait l’an passé offert sa 1ère victoire au moteur PVP avec un doublé historique. Rééditera-t-il sa prestation sur un circuit qu’il affectionne ? Nous déplorons le forfait de P.Focque, blessé au cours de la course chaotique du Lausitzring (il va bien et sera de retour au Mans) mais en contre partie la délégation espagnole est conséquente. Elle est emmenée par le multi-champion d’Espagne Borja Ruiz Quintana plus impliqué que jamais sur notre championnat. Les outsiders se nomment notamment M.Valverde, M.Léon, A.Rebus ou encore E.Vinuales. Ils ont plutôt su tirer leur épingle sur ce circuit l’an passé et profiteront de leur expérience. Parmi les nouveaux engagés open nous noterons le retour de Philippe Lozza, après plusieurs années sabbatiques.Il fut par le passé un des pilotes référents et termina par exemple à la 6 ème place au mondial 1988 , 5ème au mondial 1995 ainsi que deux fois troisième au championnat de France. M.Vignjévic était le plus rapide l’an passé aussi bien en qualification que lors des deux courses, retenons les références suivantes ( 1’28’’688’’’ et 1’28’’546’’’).Notons aussi qu'en Avril Damien Payart a réalisé 1'.27''.390 mais les conditions de piste n'était pas identique ainsi que les pneumatiques.La revanche serait elle d'actualité ?

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...