ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light
Elkmann dans la légende mais victoire ultime de Morley
Changement de partition Dimanche pour la seconde course, la pluie est forte et le départ donné sou... Lire la suite
Elkmann prend une option
Conditions optimales Le Championnat d’Europe de Superkart FIA-Karting s’est joué au Mans sous c... Lire la suite
Anything is possible at the 2019 Superkart European Championship
Le Mans is the host and only round the Superkart FIA-Karting European Championship in a new format o... Lire la suite
Tout est possible au championnat d’Europe de Superkart 2019
Le Mans est l’hôte et seul round du Championnat d’Europe FIA-Karting de Superkart dans un forma... Lire la suite
Elkmann perd ses paris mais sauve sa mise
L’averse est revenue pour la course 2 en fin de journée. Pas de doute, tous sont en pneus pluie.... Lire la suite

Après Le Mans, Le Vigeant, les esprits auront à peine eu le temps de panser peines et bosses ou de réviser le matériel que le Superkart embraye sur sa 5ème manche, typiquement francophone. La discipline renouera avec le Val de Vienne, absent l’an passé du calendrier. Le championnat s’est décanté, la lutte pour le titre devrait se poursuivre entre Benjamin Mahé le pilote Tecsav qui a figuré en haut de classement jusqu’à la dernière course et le septuple champion Damien Payart redevenu conquérant. Cependant, comme rien n’est définitivement acquis, les espoirs demeurent pour Alexandre Sébastia ou Antoine Lacoste respectivement 3 & 4ème du Championnat, d’autant que le circuit poitevin leur sied bien mais le droit à l’erreur est dorénavant restreint. Rappelons que le 1er cité fut double vainqueur en 2005, et que le second fut pôleman et vainqueur d’une des 2 courses lors de la dernière visite du Superkart sur ce circuit en 2006.Après Le Mans, Le Vigeant, les esprits auront à peine eu le temps de panser peines et bosses ou de réviser le matériel que le Superkart embraye sur sa 5ème manche, typiquement francophone. La discipline renouera avec le Val de Vienne, absent l’an passé du calendrier. Le championnat s’est décanté, la lutte pour le titre devrait se poursuivre entre Benjamin Mahé le pilote Tecsav qui a figuré en haut de classement jusqu’à la dernière course et le septuple champion Damien Payart redevenu conquérant. Cependant, comme rien n’est définitivement acquis, les espoirs demeurent pour Alexandre Sébastia ou Antoine Lacoste respectivement 3 & 4ème du Championnat, d’autant que le circuit poitevin leur sied bien mais le droit à l’erreur est dorénavant restreint. Rappelons que le 1er cité fut double vainqueur en 2005, et que le second fut pôleman et vainqueur d’une des 2 courses lors de la dernière visite du Superkart sur ce circuit en 2006. Les objectifs avoués des uns et des autres n’étant pas identiques, les positions au général ou la performance révélatrice d’un potentiel pour l’avenir seront des enjeux pimentant les courses. Le Superkart retrouvera la cohabitation avec la Coupe de France des circuits, loin des fastes des épreuves FIA, mais peut-être plus concentrée sur le Championnat dont c’est l’avant dernier rendez-vous. Nous déplorons le forfait de Mané Vignjévic mal remis de sa sortie de piste au warm up du Mans, lui qui voyait s’envoler ses chances de jouer le titre. Par contre le «coach» de Mahé en personne, Thierry Savard, actuellement encore en lice pour le championnat long circuit en kart 125, prendra le volant d’un des châssis dévolu habituellement à un de ses clients. Nous retrouverons Emmanuel Vinualès auteur d’un superbe podium au Mans et un des meilleurs français, s’il concoure hors championnat il n’en sera pas moins un des animateurs de cette manche. Deuxième apparition de Robby Neveu, un rookie qui a tiré son épingle du jeu avec des chronos très honorables et 2 fois top 15 pour son apparition parmi l’élite. La colonie hispanique avec Borja Ruiz Quintana en chef de file sera absente, pour faute d’incompatibilité de date. Nous retrouverons un nombre d’engagés plus modeste qu’au Mans, qui représentait une occasion exceptionnelle, ou même qu’à Nogaro, mais avec 27 compétiteurs avant forfait de dernière minute, c’est plus du double que le Superkart offrait les années antérieures sur ce circuit notamment en fin de saison, d’autant qu’équipés de matériel plus fiables le spectacle sera plus attractif. Le record de la piste n’est pas l’apanage d’un des protagonistes mais de Claude Chaumot en 1’36’’270’’’, temps qui ne sera plus approché, mais le meilleur temps répertorié en conditions «sèches», le fut lors de la course 2 de 2006 en 1’41’’637 (Payart). Ce sera une référence toute relative, la piste ayant été revue mais pour autant le circuit ne privilégie pas la vitesse de pointe mais plus les reprises dans l’enchaînement des virages serrés.

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...