ACCUEIL
en fr
PROCHAIN EVENEMENT DANS
starting-light-vert
Assen perpétue le show Superkart
L’épreuve traditionnelle de Superkart d’Assen (Pays-Bas), également la plus populaire se tient... Lire la suite
Plusieurs pilotes à l’honneur en pré-bilan de Dijon
Le Champion de France est à nouveau l’Allemand Peter Elkmann. C’est son 5e titre après l’int... Lire la suite
Elkmann sans surprise, Bondier révélation, Sebastia performant
Carnet 2 : La quête des Trophées.Surprise, Jost est non partant à la 1re Course, réparant son ci... Lire la suite
La finale se prépare par étapes
Carnet 1 : Vendredi d’avant matchC’est sous la chaleur estivale que se déroule la finale du Cha... Lire la suite
Le Superkart joue sa finale à Dijon
La 3e manche du Championnat de France associée à la Coupe de France se déroule sur le Circuit de... Lire la suite

Le suspens pour le titre était entamé, encore fallait-il aller au bout de l'effort, le Lyonnais Damien Payart décroche sa huitième palme successive avec maestria. Il a tenu au demeurant à s'imposer sur le circuit de Magny-Cours pour mériter la couronne de Champion de France de Superkart. Ce score est exceptionnel en particulier en sports mécaniques. La saison avait pourtant débuté sous le signe d'une concurrence ravivée qui lui contesta cette suprématie. Cependant dès l'été, il sut redresser la barre, et trouver un regain de performances sur son matériel évolutif, bien que les anglo-saxons ne viennent démontrer en diverses occasions et sur nos terres, qu'ils sont de redoutables préparateurs et bagarreurs comme en témoigne le Redspeed racing team présent à cette finale. Il fallait éviter un abandon pour le multi-champion jamais rassasié, ce qui aurait redonné espoir à celui qui a longtemps cru avec sa nouvelle équipe (Tec-Sav qui débutait en Superkart) le titre possible ; Benjamin Mahé. Comble de la malchance, c'est ce dernier la principale victime du week-end et ce dès la 1ère course. Forfait pour la 2ème épreuve châssis plié, il faillit même perdre sa place de vice-champion sans défendre ses chances, mais les aléas et les résultats répartis entre les concurrents en lice pour le podium lui sauve un rang, somme toute en harmonie avec l'équité sportive.Les conditions climatiques, dont l'épais brouillard du vendredi, rendirent la piste lente durant le meeting. Le départ de la 1ère course fut l'objet d'un crash entre D.Debus prompt à s'élancer qui victime d'un contact perd le contrôle de son engin, rebondit sur le malheureux Mahé parti prudemment tandis que R.Chilcott ne peut les éviter. Le temps d'évacuer le matériel bien amoché et la course se poursuit sous régime de Safety-Car. François Vinuales ragaillardi avait jailli lors de l'extinction des feux, au restart, il emmène le Britannique John Riley sur son châssis Anderson de développement, Valverde et Payart. Le quatuor va rester uni. Payart déborde Valverde au 6ème tour, le jeune pilote qui se destine au BioRacing reste au contact. Riley se fait pressant, en revenant sur les attardés, il colle à Vinuales et trouve l'ouverture. Payart fait de même à l'entame du dernier tour. A une dizaine de secondes une bagarre met aux prises 4 concurrents avec pour enjeu le général ; A.Lacoste récupère son rang initial face à A.Sébastia, sous le museau de M.Léon et de C.Vayssié. Nous noterons la formidable remontée de la dernière ligne d'Emmanuel Vinualès (meilleur chrono) en passe de rejoindre le quadrille précédent. La deuxième course fut plus limpide. Si F.Vinualès s'envole encore le mieux, Payart va vite faire parler la poudre et s'échapper, le plus véloce en piste, il impose son rythme. Seul J.Riley garde le français en point de mire. Un Vinualès chasse l'autre : En effet François fatigué lâche prise au tiers d'épreuve, mais son fils se mêle à la bagarre incorporant le groupe des protagonistes cités en 1ère course qui reprennent leur joute là où ils l'avaient interrompue. Sébastia attaque Valverde qui ne se laisse pas faire et reprend son rang, Lacoste casse, plus tard Léon fait une faute avant de se reconcentrer sur son duel avec Vayssié. Du coup E.Vinuales continue sur sa lancée pour cueillir la récompense de la troisième marche de podium et Chilcott se faufile dans la hiérarchie. Lacoste était venu avec 5 points d'avance, il termine la saison avec 3 de retard sur Sébastia encore au tableau d'honneur du Championnat (finalement 3ème)

pub-l3d

SUPERKART 2019

Championnat d'Europe CIK/FIA 2019

FIA Karting International Events2

Calendrier Superkart 2019

Numérotation 2019 toutes organisations

Lire la suite...

Championnat Eurosuperkart FFSA 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...

Championnat & Coupe de France 2019

FR

Calendrier Superkart 2019

INSCRIPTION / REGISTRATION
Numérotation 2019 toutes organisations
Confirmation d'engagement

Lire la suite...